Pandémie

Maroc : 7 millions de doses de vaccins réceptionnées jusqu’à présent

Le Maroc a reçu jusqu’à présent un total de 7 millions de doses de vaccins anti Covid-19, après l’arrivée de 500.000 doses supplémentaires du vaccin chinois Sinopharm, a affirmé le chef de la division des maladies transmissibles à la direction de l’épidémiologie et de lutte contre les maladies, Abdelkrim Meziane Belfkih.


Ce deuxième lot de 500.000 doses du vaccin du laboratoire chinois Sinopharm a été réceptionné plus tôt mardi en provenance de Pékin. Ces doses seront distribuées sur les différents centres de vaccination du Royaume. Présentant mardi à Rabat le bilan bimensuel relatif à la situation épidémiologique, Meziane Belfkih a relevé que le taux de reproduction (R0) de la Covid-19a affiché une amélioration pour la 13ème semaine consécutive pour se stabiliser à 0,85 le dimanche dernier, précisant que la courbe des décès a également enregistré une baisse de 30% au cours de la semaine dernière.

Lire aussi | Vaccination anti-covid : le Maroc parmi les 10 meilleurs pays

Le taux de contamination hebdomadaire pour 100.000 habitants a atteint pour sa part 8,6 % la semaine écoulée, contre 13,3% à fin janvier dernier. En outre, le responsable a fait état de la baisse significative (-20%) du nombre de cas actifs passant de 13.099 cas il y a deux semaines à 10.555 lundi. Les cas en réanimation ont pour leur part diminué de 37% dans les deux dernières semaines, passant de 744 à 422.

Lire aussi | Évolution du coronavirus au Maroc : 476 nouveaux cas, 479.071 au total, mardi 16 février 2021 à 18 heures

A noter que le ministère de la Santé a mis en place un Consortium de laboratoires disposant d’une plateforme fonctionnelle de séquençage.  Ce dernier est composé du Laboratoire de Référence de la Grippe et des Virus Respiratoires de l’Institut National d’Hygiène, le Laboratoire de BioTechnologie Médicale de la Faculté de Médecine et de Pharmacie de Rabat et la Plateforme Génomique Fonctionnelle du Centre National de Recherche Scientifique en plus de l’Institut Pasteur de Casablanca.

La mission principale de ce réseau des laboratoires est d’identifier les variants de SARS-CoV2 circulant au Maroc et les caractériser par séquençage génomique. Le séquençage des souches de SARS-CoV2, collectées des différents laboratoires publics et privés y compris les laboratoires mobiles et les laboratoires à bord de navires transportant les passagers de l’Europe vers le Maroc, se fait de façon continue entre les laboratoires de consortium.

 
Article précédent

Vaccination anti-covid : le Maroc parmi les 10 meilleurs pays

Article suivant

Évolution du coronavirus au Maroc : 508 nouveaux cas, 479.579 au total, mercredi 17 février 2021 à 18 heures