Diplomatie

Maroc-Algérie. C’est au tour du Koweït de tenter la médiation

Le ministre koweïtien des Affaires étrangères, Cheikh Ahmed Nasser Al-Mohammed Al-Sabah, a eu mardi deux entretiens téléphoniques avec son homologue marocain, Nasser Bourita, et son homologue algérien, Ramtane Lamamra, au sujet des relations bilatérales et des développements régionaux, rapporte l’agence turque Anadolu.


Les deux appels sont survenus environ une semaine après que Ramtame Lamamra a annoncé que son pays avait rompu ses relations diplomatiques avec le Maroc, en raison de ce qu’il a appelé ses « mesures hostiles successives ». Pour sa part, le Royaume du Maroc a exprimé ses regrets par rapport à cette démarche, qualifiant ces justifications de « fausses ».

Lire aussi | Test Covid-19. Voici ce qui attend les falsificateurs [Audio]

L’agence de presse officielle koweïtienne a rapporté que son ministre des Affaires étrangères avait passé deux appels téléphoniques avec ses homologues marocain et algérien, discutant « des solides relations bilatérales et des derniers développements sur les scènes régionales et internationales ». Les deux appels n’ont pas explicitement abordé la crise de rupture des relations entre le Maroc et l’Algérie, tandis que les deux pays n’ont donné aucun détail à leur sujet.

Lire aussi | Jeux Paralympiques de Tokyo. Cécifoot : le Maroc qualifié en demi-finale [Vidéo]

Vendredi, le ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Shoukry et son homologue saoudien, Faisal bin Farhan, ont passé deux appels téléphoniques séparés à Nasser Bourita et Ramtame Lamamra. Lundi, le ministre mauritanien des Affaires étrangères, Ismail Ould Cheikh Ahmed, a également contacté, dans deux entretiens téléphoniques séparés le 30 août, ses homologues marocain et algérien.

 
Article précédent

Évolution du coronavirus au Maroc. 4899 nouveaux cas, 860.948 au total, mardi 31 août 2021 à 16 heures

Article suivant

Jeux paralympiques de Tokyo. Lancer du disque : le Maroc doublement médaillé [Vidéo]