Diplomatie

Maroc-Algérie. La Mauritanie tente une médiation

Nouakchott veut décrisper l’atmosphère de tension entre le Maroc et l’Algérie.


Le ministre mauritanien des Affaires étrangères, Ismail Ould Cheikh Ahmed, a en effet évoqué, dans deux entretiens téléphoniques séparés le 30 août, avec ses homologues algérien Ramtane Lamamra et marocain Nasser Bourita les questions du Maghreb. Les autorités mauritaniennes soulignent que ces deux contacts interviennent « après que Lamamra a annoncé, mardi dernier, la rupture des relations diplomatiques de l’Algérie avec son voisin marocain, à la suite de ce qu’il a qualifié d’une série d’attitudes et de tendances hostiles ».

Lire aussi | Dakhla. La consule sierra-léonaise officiellement installée

La même source précise que le Maroc a parallèlement annoncé son rejet catégorique des « fausses justifications sur lesquelles l’Algérie a fondé sa décision de couper les relations diplomatiques avec le Royaume ». On apprend ainsi que Ould Cheikh Ahmed a discuté avec ses homologues marocain et algérien des relations bilatérales et des questions maghrébines et régionales d’intérêt commun, sans plus de précisions.

Rappelons que le ministre mauritanien Savait que son pays aspire à surmonter la crise diplomatique entre le Maroc et l’Algérie, et à reconstruire l’Union du Maghreb arabe. « L’Union du Maghreb arabe en tant qu’organisation régionale est actuellement paralysée en raison de la crise entre le Maroc et l’Algérie », avait-il souligné.

Lire aussi | Vaccination des élèves de 12 à 17 ans. Les centres dédiés sont aménagés et prêts à accueillir les bénéficiaires

« Nous sommes préoccupés par la situation actuelle et ne voulons pas qu’elle se détériore davantage. Tout ce qui touche les peuples du Maghreb touche la Mauritanie », a assuré Ismail Ould Cheikh Ahmed, ajoutant que l’ambition de son pays est de construire le Maghreb et de surmonter la crise qui s’est produite. « Nous sommes sûrs que quelles que soient les crises et peu importe ce qu’elles atteignent, il y aura une solution à elles », a-t-il poursuivi.

 
Article précédent

Jeux Paralympiques de Tokyo. Saida Amoudi décroche la première médaille marocaine

Article suivant

Coronavirus. L’OMS craint plus de morts en Europe d’ici la fin de l’année