Non classé

Maroc-Belgique : Un nouveau programme de coopération 2016-2020 de 16, 85 millions d’euros

Les Royaumes du Maroc et de Belgique viennent de signer un nouveau programme de coopération pour les années 2016 à 2020. Selon l’Ambassade de Belgique à Rabat,  du statut de pays en développement, le Maroc est désormais entré dans le groupe des pays à revenus intermédiaires (classement international effectué par la Banque mondiale), pour lesquels la Belgique adopte une stratégie différente. « Celle-ci vise à favoriser une approche centrée sur les droits humains afin de provoquer un effet de levier sur le développement.  Le Maroc est le seul pays partenaire de la Belgique qui ait accédé à ce statut, ce qui témoigne de la vitalité du partenariat maroco-belge », précise la représentation diplomatique belge au Maroc. Ainsi, la commission mixte entre le Maroc et la Belgique a choisi de s’accorder sur quatre programmes qui correspondent à cette nouvelle approche. La promotion et la protection des droits des femmes et des enfants verra le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP), le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) et l’Agence belge de développement (CTB), unir leurs efforts pour faire avancer cette thématique cruciale pour l’avenir du pays.
Deuxièmement, la gestion de la thématique migratoire sera au centre du deuxième programme, pour contribuer à une meilleure gestion et un meilleur respect des droits des migrants au Maroc, à leur intégration professionnelle. Les Marocains résidant en Belgique seront encouragés à venir investir au Maroc.
Concernant le troisième volet, un programme d’appui à l’entreprenariat féminin et des jeunes aidera à lutter contre le non emploi de ces deux catégories de travailleurs plus vulnérables ;
Enfin, pour le quatrième de cette coopération, un vaste programme de renforcement des compétences des cadres de la fonction publique marocaine permettra de développer un meilleur service public au citoyen.
Rappelons que la coopération belge, hors exception marocaine, se concentre sur les pays dits « les moins avancés », tous situés en Afrique. « Le développement de l’Afrique est clairement une des priorités que partagent le Maroc et la Belgique », précise la même source.
D’une enveloppe globale de 16, 85 millions d’euros, le nouveau programme vient compléter l’actuel qui, avec un montant restant de 40 millions d’euros continue d’investir dans l’agriculture durable et solidaire (filières du palmier dattier, du safran et de l’amandier), l’assainissement liquide, la gestion de la ressource en eau ou encore la mise à niveau environnementale des écoles rurales.
Un projet ambitieux d’appui aux groupements d’intérêt économique des oasis du Maroc, conduit par l’ANDZOA, va d’ailleurs être lancé très prochainement, en présence de l’ambassadeur de Belgique.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

La Société d’aménagement de Zenata obtient le label RSE de la CGEM

Article suivant

Le groupe Holmarcom se rapproche des Sénégalais du Maroc