Coopération

Maroc-Chine : vers un approfondissement de l’amitié des deux peuples

C’est à travers les échanges culturels que les peuples peuvent se comprendre, se rapprocher, se faire confiance et construire solidement des liens d’amitié et de solidarité. Tel semble être l’objectif de « l’Année sino-marocaine du tourisme et de la culture », lancée mercredi 15 janvier à l’Ambassade de la République Populaire de Chine.


L’« Année sino-marocaine » sera organisée dans les deux pays durant les douze mois, à travers des évènements très diversifiés. La connaissance mutuelle entre les deux peuples constitue les « premières fondations » d’une construction solide des relations de coopération entre le Royaume du Maroc et la République Populaire de Chine. A cet égard, tout en capitalisant sur les acquis, l’année 2020 s’annonce très riche en évènements au Maroc et en Chine. Le choix de la culture et du tourisme est un choix judicieux et stratégique. Dès le 16 janvier, le nouvel an chinois sera fêté au Centre culturel chinois récemment inauguré à Rabat.

Le mois prochain, sera organisé un Forum sino-marocain du tourisme à Skhirat, le 14 février 2020, suivi d’une exposition culturelle et créative de Shenzen, à la Bibliothèque nationale de Rabat, du 18 au 22 février, sur le thème « La numérisation en Chine ». Un thème très attractif pour les jeunes, mais aussi une occasion de démontrer comment le développement des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) peut se faire dans le but d’améliorer le bien-être humain, dans le respect de l’environnement naturel.

Lire aussi : La Chine : Un nouveau modèle qui inspire le Maroc

Au mois de juin prochain, sera organisée la « semaine du tourisme », simultanément, dans plusieurs villes marocaines et chinoises. Le mois d’octobre sera dédié à la poésie des deux pays, avant de clôturer l’année 2020 par des cycles de conférences. Et 2021 prendra le relais pour annoncer la continuité, en commençant, au Maroc, par le ballet « Le Chant de l’éternel regret ».

La mobilisation de la culture et de l’art dans les deux pays est ce qu’il y a de meilleur pour rendre les processus de coopération solides et irréversibles. Ce sera l’occasion au Royaume du Maroc de faire connaître à la Chine son capital immatériel, notamment dans sa dimension culturelle : artisanat, musique, chants, cuisine, calligraphie (…). Est aussi envisagé un jumelage de la ville de Tétouan avec une ville en Chine. Cette formule va permettre  aux étudiants chinois et marocains de vivre ensemble, de mieux se connaître, de partager et de construire des relations humaines…

En optant pour cette dynamique culturelle, les deux pays ont bien compris le sens humain et profond du tourisme. La culture est le meilleur ciment des peuples. Sur cette voie, Maroc et Chine ont choisi la bonne direction de l’histoire, celle de la paix et de la fraternité entre les peuples.    

 
Article précédent

Vidéo. Agadir : 26 bébés anacondas voient le jour

Article suivant

Nouveauté Audi A6 Classe affaires