Auto

Maroc Classic, le suspense à son comble !

La vingtième édition du Maroc Classic qui s’est déroulée du 16 au 23 mars dernier s’est révélée une fois de plus un franc succès. Tout en appréciant la diversité des paysages et l’accueil qui leur a été réservé, l’ensemble des concurrents se sont livrés une rude bataille sportive sur les routes du Royaume. 


C’est à Casablanca sur l’esplanade du Morocco Mall que la quarantaine d’équipages du Maroc Classic s’était donné rendez-vous le 16 mars dernier pour prendre le départ de cette vingtième édition. De quoi susciter l’intérêt des nombreux visiteurs et autres clients de ce centre commercial qui ont pu contempler quelques-uns des plus beaux spécimens de l’histoire automobile. C’est à dix heures précises que fut donné le départ de cette nouvelle édition, l’occasion pour l’ensemble des équipages de prendre leurs marques, notamment au niveau des conditions de circulation et de s’accoutumer à leurs instruments de navigation. Les premières difficultés ont fait leur apparition durant la première étape : trombes d’eau et conditions de visibilité exécrables se sont invitées sur cette étape, pénalisant au chrono plusieurs concurrents. Dans de telles conditions difficiles, l’équipage Sertang et Philpot sur leur Ferrari 308 GTS se sont montrés les plus adroits, s’installant en tête de la catégorie «Classic» (véhicules anciens). En catégorie «Prestige» (véhicules modernes), l’équipage Nuyttens et El Galai sur leur Mercedes SL 55 AMG ont tiré profit de leurs conditions difficiles. La troisième étape entre Ouarzazate et Boulmane Dades a laissé à l’ensemble des concurrents un souvenir impérissable de par la beauté des paysages aux abords des Gorges du Dades. Cependant, le volet sportif n’a pas été oublié pour autant, Fritz et Birgit Kaiser prenant l’avantage sur leurs poursuivants. En catégorie Prestige, Nabil et Selma Lahlou ont conservé leur première place au volant de leur Porsche 911. 

 La sportivité avant tout

En catégorie Prestige, Nuyttens et El Galai ont pris peu à peu l’ascendant au volant de leur Mercedes 300 SL sur les époux Lahlou et leur Porsche 911. En revanche, le suspense a été à son comble s’agissant de la catégorie Classic, les époux Kaiser perdant la tête du classement pour seulement un dixième de seconde au profit d’Olivier Susset et de Philippe Gauthier au volant de leur AC Cobra. La tension était à son comble au départ de l’avant dernière étape entre Ouarzazate et Marrakech, Fritz et Birgit Kaiser ayant comme seul objectif de reprendre la tête de la course. Ils y sont parvenus en devançant de 4,7 secondes l’équipage Susset et Gauthier. Tracée autour de Marrakech, l’étape finale a vu la victoire Fritz et Birgit Kaiser qui inscrivent leur nom au palmarès de cette vingtième édition du Maroc Classic tout comme Nuyttens et El Galai en catégorie Prestige. ■

 
Article précédent

La crise rattrape le gouvernement

Article suivant

L'Istiqlal présente ses propositions pour l'économie