Coopération

Maroc-Espagne : un projet de migration légale conçu par l’UE

Baptisé « Jeunes générations en tant qu’agents de changement », ce projet de migration légale est destiné à plus de 100 licenciés marocains qui suivront des études de Master en Espagne touchant des sujets prioritaires pour le développement socio-économique du Maroc.


Financé par l’UE et coordonné par le Service espagnol pour l’internationalisation de l’éducation (SEPIE), ce projet pilote établit une structure de migration légale avec le Maroc, articulée en trois phases principales : préparation au départ, mobilité en Espagne et réintégration après le Master avec implantation de projets entrepreneuriaux au retour au Maroc.

A cette occasion, l’ambassadrice de l’UE au Maroc, Claudia Wiedey, a souligné l’importance « particulière » de cette initiative pilote de migration légale de l’Instrument d’Association pour la Mobilité (MPF) de la Commission européenne, dotée d’une enveloppe budgétaire de plus de 2,5 millions d’euros.

Lire aussi : Maroc-Espagne : un nouveau souffle à la coopération bilatérale

« Ce projet ne consiste pas en un programme classique de bourses, c’est une initiative très particulière, d’abord puisqu’elle reflète un partenariat très fort entre l’Espagne et le Maroc en matière d’éducation et de migration », a estimé l’ambassadrice de l’UE au Maroc, Claudia Wiedney.

Et d’ajouter : « Nous cherchons des nouveaux moyens plus innovants pour promouvoir la migration légale vers l’Europe, et parmi les meilleurs projets que nous sommes en train d’expérimenter, je considère que cette initiative est exemplaire ».

Pour sa part, le sous-secrétaire du ministère espagnol des Sciences, de l’innovation et des universités, Pablo Martín , qui a affirmé que cette initiative s’inscrit dans le cadre du partenariat stratégique entre l’Espagne et le Maroc, s’est dit impressionné par les profils « extraordinaires » des jeunes étudiants sélectionnés par le ministère de l’Education nationale, tout en les félicitant pour cette opportunité de formation en Espagne pendant l’année universitaire 2019-2020.

« Ce projet permettra à ces 100 agents de changement, qui ont un curriculum extraordinaire, d’être formés en Espagne, de revenir au Maroc pour appliquer les connaissances acquises et de contribuer ainsi au progrès de la société », a-t-il indiqué.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Google-Intelcia : "Emmenez votre entreprise vers la vraie performance !"

Article suivant

Zine El Abidine Ben Ali : Une mort clémente