Promotion

Maroc Export planifie un programme d’actions pour le marché nigérian

Maroc Export a organisé une mission de préparation pour examiner le plan d’actions promotionnelles entre le Maroc et le Nigeria, et ce du 18 au 20 juillet 2017. Cette mission s’inscrit dans le cadre du Plan d’Accélération Industrielle (PAI).


Ainsi une délégation composée de Maroc Export et la Fédération Marocaine des Technologies de l’Information, des Télécommunications et de l’Offshoring (APEBI) s’est rendue  à Lagos afin de rencontrer des institutions publiques et privées en vue  d’examiner le plan d’action et les potentialités qu’offre ce pays. L’APEBI a également pu promouvoir le Salon AITEX prévu du 27 au 29 Septembre 2017 et dont les pays à l’honneur sont le Cameroun et le Nigéria.

Les volets du programme de cette mission de préparation et d’examen du plan d’action avec le Nigeria a prévu de multiples réunions avec la Chambre du Commerce et de l’Industrie du Lagos , l’Association Nigériane des Chambres du Commerce, de l’Industrie, des Mines et de l’Agriculture (NACCIMA), ainsi qu’avec de grands groupes nigérians. Enfin, la délégation marocaine a également tenu des réunions de travail avec les banques les plus importantes du pays à savoir Ecobank et United Bank for Africa.

Surnommé le « Géant d’Afrique », le Nigeria est considéré comme étant une puissance économique importante d’Afrique. Le Nigéria est membre de la CEDEAO (Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest) et abrite son siège. Son PIB représente 75% de celui de la CEDEAO et sa population est supérieure à la population cumulée des 14 pays de l’Afrique de l’Ouest, ce qui en fait un pays hautement stratégique pour le Maroc, souligne Maroc Export.

L’économie du Nigeria, première puissance africaine en matière de PIB devant l’Afrique du Sud, est dominée par les services (plus de 50% du PIB). Les secteurs hors pétrole (construction, télécom) devraient rester relativement dynamiques. La politique commerciale du Nigéria a pour objectif de promouvoir et de diversifier les exportations en renforçant la compétitivité nationale et en favorisant la libéralisation par la réduction des subventions. La balance commerciale du pays est structurellement excédentaire grâce aux exportations d’hydrocarbures à forte valeur ajouté. Cette tendance devrait se poursuivre, malgré la baisse du prix du baril de pétrole de brut.

Les exportations marocaines vers le Nigeria sont en constante évolution mais demeurent faiblement diversifiées. Elles sont dominées par les engrais, par les véhicules et autres matériels ferroviaires. Nos achats de ce pays, sont quant à eux, constitués de résidus et déchets des industries alimentaires, de fourrage animal préparé, ainsi que le plastique et ouvrages en caoutchouc.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Careem : 10 millions d’utilisateurs en 5 ans

Article suivant

Nouveau format pour Amane Souss