Non classé

Maroc- France : Partenariat économique relancé


Deux jours ont suffi à effacer définitivement la brouille diplomatique qui a tenu en haleine des mois durant les responsables politiques et diplomatiques marocains et français. Le Président François Hollande était ce week-end en visite de travail et d’amitié au Maroc pour acter une « nouvelle étape » dans les relations entre les deux pays. Outre les discussions politiques, cette visite a été l’occasion pour remettre au gout du jour les innombrables opportunités de partenariat économique entre les deux pays. 

Les difficultés sont dépassées. C’est en substance le message qu’a tenu à distiller le chef d’Etat français durant les deux jours de sa visite au Maroc. Accompagnée d’une forte délégation, qui comptait dans ses rangs, outre Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Education nationale et la nouvelle ministre du Travail, Myriam El Khomri, les patrons et des dirigeants de Veolia Environnement, de la SNCF, de Lafarge Holcim, de Thales et d’Alstom.

« Après une période difficile, nous avons fait des progrès », a déclaré un François Hollande séduit et ravi par l’accueil que lui a réservé le Roi Mohammed VI. Des progrès qui ont pris forme dès cette visite de deux jours, à travers « l’appel de Tanger », une initiative conjointe aux deux pays en faveur de la réussite des prochaines négociations autour du climat mondial lors du sommet COP 21 qui se tiendra à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015 prochains. Le Maroc organisera d’ailleurs le second round prévu à Marrakech du 7 au 18 novembre 2016.

Des visites de terrain pour relancer les partenariats

Au préalable, 3 visites de terrain ont jalonné les deux journées de travail du Président français et du Souverain marocain. Samedi, les deux Chefs d’Etat ont inauguré le centre de maintenance des rames de la future ligne de TGV qui reliera Tanger à Casablanca, dont deux rames ont été livrés par Alstom la semaine dernière. Dimanche, ce fût autour du chantier du futur Institut de Formation professionnelle aux Métiers des Energies renouvelables et de l’Efficacité Energétique (IFMEREE) d’être lancé. Par la suite, François Hollande a pu se rendre compte de l’importance des infrastructures dont s’est doté le Maroc pour développer son commerce extérieur et son réseau maritime, à travers une visite du Port de Tanger Med.   

Si les questions liées à la sécurité et à la lutte contre le terrorisme était également au cœur des discussions entre les deux Chefs d’Etat, cette visite est éminemment importante pour la France, qui outre la brouille passée avec le Royaume, a pu se rendre compte de la bonne percée commerciale de l’Espagne au Maroc d’une part, et de celle du Maroc en Afrique d’autre part. Sur ces deux volets, la France semble désormais disposer à collaborer entièrement avec le Royaume pour relancer la dynamique de partenariat entre les deux pays, notamment sur le volet commercial.

 
Article précédent

Auto hall ne distribuera plus la marque Fiat

Article suivant

Les vacanciers : nouvelle cible de Burger King