Diplomatie

Maroc-France : une relation singulière

La fête du 14 juillet à l’Ambassade de France, a permis de rappeler la profondeur des relations entre les deux pays et leur caractère inaltérable.  


Toutes les ambassades de France organisent une réception à l’occasion de la fête nationale. Au Maroc cette réception a un caractère exceptionnel, quasi-familial, parce qu’elle reflète les rapports historiques, humains, de communauté de destin.

L’Ambassadeur de France l’a clairement signifié « à Rabat vous venez chaque année nombreux marquer à nos côtés, votre attachement à la relation franco-marocaine, à cette alliance unique, profonde, globale, féconde et surtout à ce qui en constitue le fondement : L’amitié, la confiance, l’ambition ».

L’Ambassadeur Jean-François Girault a ensuite rappelé les derniers événements, la présence du Souverain lors de la commémoration le 11 novembre 2018, la présence d’Emmanuel Macron au lancement du TGV, et l’inauguration de l’usine de PSA. Des liens historiques, mais aussi des intérêts économiques qui font de cette relation, une relation d’exception.

Lire aussi : La France rend hommage à Latifa Echihabi

Le Chef du Gouvernement lui a emboité le pas en mettant en exergue l’approfondissement de la relation stratégique, la relation particulière entre les deux Chefs d’Etat, la similitude des choix sur les grandes questions.

L’Ambassadeur français a rappelé que sur la lutte contre le terrorisme, sur la question du réchauffement climatique, sur les questions migratoires, les deux pays sont au même diapason. Ce n’est pas fortuit, c’est parce que les deux nations se sont construites autour des mêmes valeurs universalistes, humanistes et que cela s’impose à leurs politiques publiques.

La relation Maroc-France est unique, parce qu’elle transcende le protectorat, épiphénomène qui n’a duré que 40 ans, et s’inscrit dans une histoire qui revient à des siècles. Dans l’égalité la plus parfaite, les deux pays entretiennent des rapports fructueux.

Les perspectives sont prometteuses, non seulement sur le plan économique ou sécuritaire, mais aussi sur les plans humain, culturel. La méditerranée a besoin, pour reconstruire la paix, du couple franco-marocain, deux puissances historiques qui ont la même vision.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

La CNSS revoit sa grille des remboursements

Article suivant

Maroc Telecom enregistre près de 63 millions de clients