Tourisme

Maroc-Israël : les liaisons aériennes régulières vont s’établir prochainement

Les liaisons aériennes régulières entre le Royaume du Maroc et l’État d’Israël vont s’établir d’ici 2 à 3 mois, a fait savoir la ministre du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport aérien et de l’Économie sociale, Nadia Fettah.


« La signature de conventions qui a eu lieu mardi entre le Royaume du Maroc et l’État d’Israël s’inscrit dans le cadre d’une volonté affichée de rétablir des liens aériens réguliers entre les deux pays à l’horizon de 2 à 3 mois », a indiqué la ministre lors de la 23ème édition des « Mardis du Tourisme » (organisée par Premium Travel News) tenue sous le thème « Tourisme : Bilan, Perspectives, et Transitions ». Elle s’est réjouie de la qualité des relations historiques à caractère surtout culturel qui existent entre le Maroc et Israël, relevant le « grand engouement » des deux parties pour pouvoir rétablir des lignes à fréquences régulières. « Nous accueillons, désormais, l’ensemble des touristes israéliens qui veulent venir au Maroc », s’est-t-elle félicitée, précisant que la communauté judéo-marocaine qui visite le Maroc se situe entre 40.000 et 50.000 visiteurs par an. « Ces touristes vont continuer à venir et revenir au Maroc et le faire découvrir à d’autres pays », a-t-elle précisé.

Lire aussi | L’ex-fleuron agricole Soprofel en redressement judiciaire

Pour répondre aux besoins du marché touristique israélien et relever le challenge de promouvoir le tourisme israélien au Maroc, a fait savoir la ministre, une étude a été mise en place pour comprendre et étudier le marché israélien en mobilisant des opérateurs relevant des deux pays pour mieux identifier les spécificités et les prérequis des deux marchés. « Nous travaillons également, dans ce sens, avec des associations pour pouvoir former et préparer plus de guides touristiques », a-t-elle ajouté. La ministre a appelé à cette occasion à fédérer les efforts et d’œuvrer de concert avec toutes les parties prenantes afin de relever le défi de consolider le tourisme israélien au Maroc. « C’est un défi qui doit être inscrit dans une approche « volontariste » et « méthodique » », a insisté Nadia Fettah.

Lire aussi | Avoirs et liquides détenus à l’étranger : plus que 7 jours pour bénéficier de l’amnistie fiscale

Pour rappel, un mémorandum d’entente a été signé mardi, lors de la visite de la délégation américano-israélienne de haut niveau, dans le domaine de l’Aviation civile par Zakaria Belghazi, directeur général de l’Aviation civile au ministère du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport aérien et de l’Économie sociale et Joel Feldschuh, directeur de l’Agence de l’Aviation civile d’Israël. En reconnaissant l’importance d’assurer des vols directs entre Israël et le Maroc, les deux parties s’engagent à mener des discussions pour la conclusion d’un Accord sur les services aériens.

Avec MAP

 
Article précédent

Efficacité énergétique : le Maroc renforce son arsenal législatif et réglementaire

Article suivant

Replay. L'émission Ach Waqe3 du jeudi 24 décembre 2020