Agro-industrie

Maroc : La facture de l’aventure industrielle s’alourdit pour Cargill

Deux ans après avoir fermé ses deux usines marocaines, l’américain Cargill n’en a pas encore fini avec son aventure industrielle au Maroc.


Cargill, le géant spécialisé dans la fourniture d’ingrédients alimentaires et dans le négoce de matières premières, vient de hisser le capital de Cargill Maroc à 116,5 millions de dirhams suite à une recapitalisation de plus de 25 millions de dirhams. C’est dire qu’à défaut, jusqu’à présent, soit de liquidation effective, soit de cession à un éventuel repreneur de cette filiale, le groupe basé au Minnesota (nord-est des Etats-Unis) est obligé d’en reconstituer les fonds propres laminés par les pertes essuyées au cours des dernières années (près de 130 millions de dirhams à fin mai 2018), et de faire face aux ultimes coûts inhérents à l’arrêt d’activité. Des coûts principalement engendrés par le plan social mis en place, ayant touché la quasi-totalité des 82 salariés qui travaillaient sur les deux sites de Fès et d’Essaouira, entièrement dédiés à la production de la gomme alimentaire à base de graines de caroube et destinée aux marchés de l’agroalimentaire, des soins d’hygiène et du secteur industriel.

Selon des sources proches du dossier, le propriétaire qui a déjà cédé une de ses deux usines marocaines avec une moins-value abyssale (plus de 70 millions de dirhams), serait en discussions avancées avec un autre repreneur pour le reste de ses équipements et installations. Ce qui permettrait à la plus importante société non cotée des Etats-Unis (toujours contrôlée par la famille fondatrice Mac Millan/Cargill) de limiter un peu la casse de Cargill Maroc, qui avait démarré par une activité purement commerciale en 1997, avant de l’élargir à l’industrie en 2005 à travers le rachat au niveau mondial, de l’activité Food Ingredient de l’allemand Degussa AG qui détenait à l’époque la société marocaine Systèmes Bio Industries et ses deux usines de Fès et d’Essaouira.

Rappelons que le groupe Cargill revendique un chiffre d’affaires de plus de 120 milliards d’euros et emploie 155.000 salariés à travers plus de 70 pays.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Hervé Renard refuse la sélection des Pharaons

Article suivant

Maroc : Démarrage réussi du réseau hôtelier Charme & Caractère