Entreprise

Maroc : Alten ambitionne d’atteindre 1.000 employés d’ici 2020

Quelques mois après l’inauguration de son site d’ingénierie à Rabat, le groupe français Alten se donne les moyens de ses nouvelles ambitions au Maroc.


Leader dans les métiers de l’Ingénierie et la R&D externalisée, Alten vient de tripler le capital de sa filiale Alten Delivery Center Maroc (ADCM) basée à Fès Shore (le parc technologique de la capitale spirituelle du pays) et dédiée aux Systèmes embarqués automobile et aéronautique et ce, en le hissant de plus de 8 millions de dirhams.

Cette recapitalisation vise à accompagner le développement fulgurant de cette filiale créée en 2008 et qui n’a connu qu’une évolution timide jusqu’en 2017, année où le groupe basé à Boulogne-Billancourt (près de Paris) a décidé de lancer au Maroc un écosystème ESO (Engineering Services Outsourcing) principalement orienté vers le domaine de l’automobile, ce qui a permis de créer 356 emplois supplémentaires en 2018 (répartis entre les sites de Fès et celui plus récent de Rabat Technopolis) soit une multiplication des effectifs par 2,8 en l’espace d’une année ! 

Lire aussi : Le Français Alten développe son site de Fès

L’ouverture de nouvelles succursales dans plusieurs parcs technologiques du pays devrait permettre au groupe Alten de dépasser la barre de 1.000 employés au Maroc dès 2020. Dans cette optique, plusieurs actions de formation et de recrutement ont été mises en place par le management d’ADCM dont notamment un partenariat d’« excellence » avec l’Université Sidi Mohammed Ben Abdellah de Fès et l’Université Euro-Méditerranéenne de Fès (UEMF) où un nouveau bâtiment dédié aux travaux pratiques d’ingénierie de la Faculté des Sciences Techniques a été sponsorisé et baptisé « ALTEN TECHNOPOLE ».

Rappelons que le groupe Alten compte 14.000 salariés à travers le monde. Son chiffre d’affaires de 2,27 milliards d’euros (près de 25 milliards de dirhams) est réalisé à plus de 50% à l’étranger (principalement en Europe hors France) alors que le seul secteur automobile en assure plus de 20%. Quant à sa capitalisation boursière, elle dépasse les 3,7 milliards d’euros (plus de 40 milliards de dirhams).

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Agadir : les nationaux mènent le bal

Article suivant

Fès-Meknès : 660 millions de DH pour l'aménagement de plusieurs routes