Échanges commerciaux

Maroc : Le stock du thé suffit pour six mois

L’évolution du coronavirus dans le monde, en particulier en Chine, épicentre de l’épidémie, a impacté de nombreux secteurs, dont les échanges commerciaux. Le Maroc étant un gros consommateur de thé importé du premier producteur dont la machine industrielle tourne au ralenti, des questions se posent quant à l’éventualité d’une pénurie de thé et une augmentation du prix.


Mohamed Astaib, président de L’Association marocaine des industriels du thé et du café, a déclaré à MFM que le Maroc ayant appris d’expériences similaires d’épidémies survenues dans le passé, a pris ses précautions en important des stocks suffisants de thé. « Les échanges commerciaux entre la Chine et le Maroc se poursuivent. Un stock suffisant a été importé pour une période de six mois », a-t-il indiqué.

« Avec ce stock, nous annonçons aux Marocains qu’il n’y a pas de problème en termes de prix, d’autant plus que la plupart des importateurs sont arrivés avec leurs marchandises via des lignes maritimes de la Chine vers le Maroc », a déclaré Astaib, ajoutant que « le thé est disponible en quantité suffisante dans toutes les grandes surfaces, magasins et auprès des grossistes et il n’y aura pas de pénurie. Donc, je peux rassurer les Marocains que le prix ne connaîtra aucune augmentation ».

A noter que le thé est une substance vitale au Maroc dont il est considéré le deuxième plus gros consommateur. Les Marocains en consomment 70.000 tonnes par an.

 
Article précédent

Hyundai : Bang Sun Jeong aux commandes du Moyen-Orient et de l’Afrique

Article suivant

DGI : télécharger ses attestations désormais possible sur "Daribati"