Déficit budgétaire

Maroc : les dépenses ordinaires baissent de plus de 10 milliards de DH

Les dépenses ordinaires du Maroc ont  diminué de plus de 10 milliards de DH en un an, ce qui a permis de réduire le déficit budgétaire à fin octobre 2015. Il s’établit à 36, 6 milliards de DH.


En effet, selon les dernières statistiques de la Trésorerie générale du Royaume (TGR),  les dépenses se sont affichées, à fin octobre 2015, à 168,3 milliards de DH en  baisse de 5,8%, en raison de la diminution de 44% des émissions de la compensation et de 3,9% des autres biens et services, conjuguée à la hausse de 1,3% des dépenses de personnel et de 15,7% des charges en intérêts de la dette.

Pour ce qui est les recettes ordinaires, elles se sont établies à 165,8 milliards de DH en augmentation de 0,5%. Ceci est dû à  la hausse des impôts directs de 2,4% et des impôts indirects de 0,8%, conjuguée à la baisse des droits de douane de 1,5%, des droits d’enregistrement et de timbre de 0,7% et des recettes non fiscales de 6,4%.

Il est à signaler que la  baisse des recettes non fiscales trouve origine notamment dans la hausse de 152,9% des recettes en atténuation de dépenses de la dette à 3,6 milliards de DH ainsi  que l’absence de privatisation en 2015 comparativement à 2014 qui a enregistré une recette de 2 milliards de DH.

Compte tenu de cette situation, le déficit budgétaire a atteint, à fin octobre 2015, un niveau de 36,6 milliards de DH soit un allègement de 17,6% par rapport à la même période de l’année précédente.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Mohamed Saïdi, nouveau médiateur pour les assurances

Article suivant

Investissements émiratis au Maroc: 2 milliards de dollars en 40 ans