Filière animale

Le Maroc mise sur la formation des professionnels pour booster le secteur

Le développement de la filière animale, à travers la formation, s’accélère. En effet, depuis la mise en place du zoopole (un centre technique pour le développement des filières animales) en mai 2015, plus de 8000 bénéficiaires ont reçu des formations pour être mieux aguerris aux techniques et autres connaissances indispensables. Dans les détails, 264 sessions de formations ont été organisées au profit de 8050 professionnels et étudiants. Et les responsables planchent d’ores et déjà sur de nouvelles sessions de formation. Ainsi, 50 nouvelles sessions sont prévues entre le 1er juin et le 31 décembre 2017. Les bénéficiaires sont au nombre de 2165. Notons aussi qu’une bonne partie de cet effectif vient d’autres pays d’Afrique comme le Sénégal, la Cote d’ivoire, la Guinée conakry , le Cameroun, le Burkina Faso ou encore le Mali


Selon les tous récents chiffres de l’Association marocaine pour la gestion du zoopôle, pas moins de 126 sessions de formation ont été organisées au profit de 3356 bénéficiaires entre le 1er janvier et le 31 mai 2017. Soulignons que ces formations concernent aussi bien les professionnels que les élèves des établissements de formation professionnelle agricole. Elles couvrent plusieurs volets comme l’élevage avicole, le management de projets d’élevage de poulet, l’abattage, l’alimentation de la volaille, la valorisation et la transformation de la viande rouge, l’engraissement des animaux, la productivité du Cheptel laitier, la réception et stockage du lait, etc.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Challenge #607 - SPECIAL AERONAUTIQUE

Article suivant

Challenge en deuil, Nouredine El Abbassi nous a quittés