Les chroniques de Jamal Berraoui

Maroc : n’ayons pas peur de la liberté


L’annonce du déconfinement est saluée par l’ensemble des Marocains. Oui nous avons tous un grand besoin de respirer, de vivre. Mais, comme toujours, ceux qui ont été marqués par les marchands de la peur, nous assaillent d’appréhensions, basées sur le présupposé que les Marocains sont des gens indisciplinés et que donc l’épidémie va repartir, comme s’il était envisageable que l’on reste confiné à vie. Contrairement à l’idée reçue, les Marocains ont été très disciplinés. Pas tous, mais dans les mêmes proportions que les autres peuples de la planète. C’est ce qui a contribué à juguler l’épidémie. Ce peuple bashing est intolérable et ne correspond à aucune réalité.

Lire aussi |Nouvelle politique d’import-substitution : des défis et des opportunités à saisir

L’auteur de ces lignes n’a qu’une seule crainte : les plages. Comment va-t-on gérer l’afflux des estivants avec un minimum de précautions sanitaires ? Les autorités n’en parlent pas, mais cela risque de nous fournir des clusters. Nos voisins ont établi des carrés, qu’il faut réserver avant, pour assurer la distanciation, c’est une charge de travail supplémentaire, fastidieuse, mais c’est une piste. Il faut surtout éviter de mettre les forces de sécurité en difficulté.

Lire aussi |Coronavirus : l’opération Marhaba 2020 annulée mais les MRE pourront regagner le Maroc

A part ce cas précis, le reste est tout à fait gérable. Les professionnels se sont déjà préparés. Les citoyens se relâchent un peu, mais, si on reconcentre la communication sur les mesures barrière, il n’y a pas d’inquiétude particulière à avoir. Il n’y a pas lieu d’avoir peur, nous sommes obligés de cohabiter avec cette pourriture. Nous retrouvons une partie de nos libertés, croquons dans la vie en respectant les règles et tout ira bien.

 
Article précédent

Coronavirus : 172 nouveaux cas, 10.344 au total, mardi 23 juin à 18h

Article suivant

Suivez le LIVE de l’émission « Al Moukawil » de MFM Radio