Coopération

Maroc-Suisse : nouvelle impulsion au tourisme

Les moyens de promouvoir le tourisme entre le Maroc et la Suisse et la richesse de l’offre touristique des deux pays ont été au centre d’une table-ronde organisée, mercredi à Casablanca, dans le cadre de la 4ème édition du festival gastronomique suisse, qui se tient du 25 février au 05 mars au Mövenpick Hôtel Casablanca.


Les représentants du secteur du tourisme au Maroc et en Suisse ont unanimement exprimé leur volonté commune de développer davantage la coopération dans l’industrie de voyage, tout en mettant en avant la valeur touristique des deux pays caractérisée par l’échange culturel.

À cette occasion, l’ambassadeur suisse au Maroc, Guillaume Scheurer, a indiqué qu’en matière du tourisme, le Maroc et la Confédération helvétique disposent d’avantages comparatifs certains eu égard à leurs offres touristiques, relevant que les deux pays ne sont pas en compétition dans ce domaine, mais plutôt complémentaires.

Guillaume Scheurer, qui a exposé l’expérience et les atouts touristiques de son pays, a fait savoir que le tourisme constitue un énorme vecteur économique en Suisse dans la mesure où il se positionne comme 5ème secteur en matière de contribution au PIB avec plus de 51 milliards francs suisse (4,79 milliards d’euros) et figure parmi les plus grands employeurs.

Le diplomate a, en outre, mis en lumière le rôle du tourisme durable dans le développement socio-économique, présentant par la même occasion le projet « Tourisme durable Suisse-Maroc », que l’ambassade est en train de finaliser en partenariat avec les ministères marocains de l’Intérieur et du Tourisme et dont le lancement officiel est prévu fin avril prochain.

Selon lui, ce projet vise à aider les provinces d’Azilal et de Béni-Mellal à développer un tourisme durable avec des secteurs intégrés afin de réduire la pauvreté, générer des revenus, créer de nouveaux emplois et améliorer les emplois existants dans ces provinces, en particulier pour les jeunes et les femmes.

Cet objectif doit être atteint en accompagnant les acteurs locaux dans la mise en place « d’une plateforme de coordination pour le développement d’un tourisme durable, dans la valorisation des attractions touristiques et la production régionale (soutien aux coopératives de produits de terroir et artisanat), dans la mise à niveau des hébergements ainsi que dans la formation de professionnels qualifiés dans le secteur du tourisme », a t-il poursuivi.

De son côté, le président du Conseil régional du Tourisme (CRT) de Marrakech, Hamid Bentaher, a mis en avant le potentiel touristique du Maroc, 1ère destination africaine et 30ème au niveau mondial, relevant que le secteur contribue de 8% au PIB du Royaume, représente 20% des exportations et génère plus de 550.000 emplois directs.

Le Maroc, qui accueillait dans les années 2000 près de 4 millions de touristes, a attiré en 2019, à la faveur de la Vision Royale qui a érigé le tourisme en secteur prioritaire et stratégique, plus de 13 millions de visiteurs, s’est-il félicité, soulignant à ce propos que le taux de croissance du secteur (8% en 2018) est pour la troisième année consécutive, supérieur à la moyenne mondiale.

Avec MAP

 
Article précédent

L’UM6P accueille un nouveau hub d’innovation

Article suivant

Wajih Sbihi porté à la tête de Tijara 2020