Télécommunications

Maroc Telecom : une progression de 3,1% du chiffre d’affaires consolidé

Tous les indicateurs sont au vert pour le groupe Maroc Telecom au terme de l’année 2018. L’opérateur historique a, sur les douze mois de l’exercice écoulé, enregistré de solides performances qui viennent consolider sa bonne santé financière. Maroc Telecom affiche ainsi une forte progression de sa base clients (au niveau Groupe) à 61 millions de clients, soit une hausse de 6,5%.


Le chiffre d’affaires consolidé est aussi en croissance de +3,1%. Selon le management du groupe, le Mobile, au Maroc, enregistre une très bonne performance en termes de chiffre d’affaires avec une progression de 4,7%. On note également une bonne progression de l’EBITDA du groupe (+4,1%) et une amélioration de sa profitabilité. En effet, le taux de marge d’EBITDA a atteint le niveau élevé de 49,6%, précise Maroc Telecom.

De son côté, le Résultat Net part du Groupe affiche une hausse de 5,3%. Au vu de ses performances, le groupe propose la distribution d’un dividende de 6,83 DH par action, en hausse de 5,4% par rapport à 2017 et représentant un rendement de 4,5%.

« Dans un environnement marqué par de profondes transformations et un contexte concurrentiel intense, le groupe Maroc Telecom enregistre une progression soutenue de ses principaux indicateurs de performance. Ainsi, dans son marché domestique comme dans ses filiales, la croissance est tirée par la Data, ce qui conforte la pertinence de la stratégie d’investissement du groupe. La maîtrise continue des coûts permet au groupe d’afficher une hausse significative de sa profitabilité en dépit des nouvelles taxes instaurées dans certains pays de présence. En 2019, la transformation digitale et l’innovation feront davantage partie de nos priorités stratégiques », souligne Abdeslam Ahizoune, président du Directoire du groupe Maroc Telecom.

 

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Tom Cools : « Les 12 sociétés marocaines citées dans notre rapport sont des exemples de réussite »

Article suivant

Fonds Innov Invest : un démarrage encore poussif