Industrie

Tanger : Valeo investit 130 millions d’euros dans une nouvelle plateforme

Le puissant équipementier français, présent presque partout dans le secteur automobile sur la planète, continue sa marche en avant dan son projet industriel au Maroc. Spécialisé dans la fabrication de pièces et équipements automobiles, Valeo, a inauguré, vendredi à Tanger Automotive City, son nouveau site industriel pour un investissement de 130 millions d’euros.


Le patron français Jacques Aschenbroich a tenu à exprimer sa satisfaction, aux côtés de Moulay Hafid Elalamy, le ministre de l’Industrie et du Commerce, quant à la qualité de la main d’œuvre marocaine et surtout la réactivité des autorités marocaines qui sont en tête du « Benchmark » en la matière au niveau mondial.

Lire la suite : Pôle industriel Tanger Med : 55 milliards de DH réalisés à l’export en 2017

C’est un milliard d’euros de chiffre d’affaires que viserait le groupe français, d’après une déclaration du président de Valéo, lors de l’inauguration du site de l’équipementier à Tanger.

Le groupe français, qui réalise actuellement au Maroc un chiffre d’affaires de 76 millions d’euros et un taux d’intégration locale de 64%, permet d’introduire des spécialités nouvelles, a affirmé le ministre, ajoutant que cet écosystème a permis d’apporter d’importants investissements contribuant à l’ancrage de la filière automobile au Maroc.

Ce nouveau centre industriel Valeo, qui s’étend sur une superficie totale de 137.000 m2 dont actuellement plus de 40.000 m2 d’espace de production, compte deux bâtiments, le premier (déjà opérationnel depuis 2017), est dédié à la production de systèmes d’éclairage et d’essuyage, le second, qui sera opérationnel à partir de mi-mai 2019, accueillera la production de systèmes thermiques (radiateurs, systèmes de ventilation, systèmes de refroidissement moteurs…) et de systèmes d’aide à la conduite (commandes au volant).

Quelque 1.000 emplois directs seront créés avant fin 2019 grâce à cet investissement du groupe, il s’agit notamment d’opérateurs, techniciens, ingénieurs et cadres.

A noter qu’au-delà des pièces détachées, des accessoires, Valeo est très fortement impliqué dans la R&D en matière d’hybridation, de motorisation électrique, de stockage de l’énergie, de systèmes d’aide à la conduite mais aussi à la sécurité et, bien sûr, de véhicules dits autonomes. C’est pour cela qu’il intéresse les investisseurs, qui voient dans Valeo un des possibles acteurs primordiaux sur le marché de la voiture de demain.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Comment les communes peuvent aider l’emploi

Article suivant

Groupe Banque Centrale Populaire : Forum pour la relance de l’investissement des PME