Aérien

Marocains bloqués à l’étranger : voici les conditions exigées pour les vols de rapatriement

La Direction générale de l’aviation civile (DGAC), relevant du ministère du tourisme et du Transport aérien a publié une nouvelle procédure relative aux conditions d’accès au territoire national des ressortissants marocains bloqués à l’étranger. 


Dans une circulaire adressée aux compagnies aériennes, la DGAC liste les conditions d’accès, lesquelles sont validées par les services compétents marocains et qui prendront effet le samedi 08 mai 2021.

Les passagers doivent présenter à l’enregistrement pour le vol les documents suivants:

• La déclaration sur l’honneur, conformément au modèle ci-joint ; 

• Un test PCR négatif de moins de 48 heures ; 

• L’autorisation de sortie du territoire national marocain délivrée par le Ministère de l’Intérieur (Préfecture ou Province) ; 

• Un justificatif d’une réservation confirmée (quittance de paiement) dans les structures hôtelières suivantes désigneras par les autorités locales :

– Hôtel ONOMO 3 étoiles – Nouaceur ; 

– Hôtel ATLAS 4 étoiles – Nouaceur ; 

– Hôtel SNOB 4 étoiles – Boulevard Al Messire (Ante); 

– Hôtel Ibis 3 étoiles -Centre à Proximité de Casa-Port (Anfa); 

– Hôtel Ibis 3 étoiles – Boulevard Abdelmoumen (Anfa); 

– Hôtel Delta Atlas 3 étoiles – Boulevard Mohammed V (Arta).

Lire aussi| Vaccination : Chakib Alj envoie un message fort aux membres de la CGEM

 
La DGAC invite les compagnies aériennes de :

• S’assurer que les documents présentés par le passager au moment de l’acquisition du billet et au moment de l’enregistrement et l’embarquement à destination de l’Aéroport de Casablanca Mohammed V sont conformes à ceux énoncés ci-dessus ; 

• Transmettre la liste des passagers concernés par cette procédure à votre représentation à l’aéroport de Casablanca Mohammed V avant le départ du vol, pour en assurer l’acheminement à travers la Direction de l’Aéroport à l’Officier de Santé, aux autorités locales de Nouaceur et à la Police des Frontières. 

Lire aussi| Micro-crédit : ce que prévoit le projet de loi adopté en Conseil de gouvernement

 
Article précédent

Vaccins anti-Covid-19 : comprendre le débat sur la levée des brevets

Article suivant

Coworking : le suisse IWG ouvre un nouvel espace de travail à Casablanca