Société

Marrakech bientôt accessible sans autorisation ?

Les autorités de la ville de Marrakech sont entrain d’étudier la possibilité d’annuler l’autorisation obligatoire de déplacement, et ce, dans le cadre de l’allègement des mesures sanitaires imposées dans la ville.


Une réunion s’est tenue au siège de la Wilaya vendredi où la proposition a été faite afin d’être étudiée dans les jours à venir, apprend-on d’une source locale. Et cette dernière d’ajouter : «ce n’est toujours pas officiel, mais les autorités sont en train d’étudier l’idée. En attendant, aucune décision n’a été encore prise par le Wali de la région».

Il est à noter que la ville de Marrakech est restée sur la liste des villes qui nécessitent une autorisation exceptionnelle de déplacement pour y entrer ou en sortir. Rappelons qu’elle avait été imposée après que la ville a basculé dans la zone 2.

En outre, les habitants de Marrakech se plaignent de la «sévérité» des mesures de précaution et de l’impact négatif sur leur vie quotidienne, car ils ont précédemment lancé une série d’appels, dont le plus important est la campagne «Marrakech étouffe» et «Save Marrakech», largement diffusée sur les réseaux sociaux.

Lire aussi|Après Rabat, U Express tisse sa toile à Casablanca

Et la fréquence des manifestations virtuelles des habitants de Marrakech sur les réseaux sociaux s’est accrue, après la diffusion de la nouvelle de l’arrivée du premier avion de touristes étrangers à l’aéroport international de Marrakech-Menara, en provenance de France avec 160 touristes à bord, ainsi que l’ouverture de nombreux hôtels et autres attractions. Ces mêmes habitants de Marrakech considèrent qu’il est «illogique de permettre aux étrangers d’entrer dans la ville à un moment où les Marocains sont encore obligés d’obtenir une licence pour y entrer ou en sortir».

Lire aussi| Tramway de Casablanca : Alstom remporte le marché des rames des nouvelles lignes

 
Article précédent

Évolution du Coronavirus au Maroc : 3763 nouveaux cas, 170.911 au total, samedi 17 octobre à 18 heures

Article suivant

Suivez le LIVE de l’émission « Décryptage » de radio MFM