Tourisme

Vidéo. Marrakech comme vous ne l’avez jamais vue

La ville ocre dévoile sa beauté à travers une série de clichés inédits, une initiative bénévole pour faire redécouvrir le charme de la première destination touristique du royaume.


Marrakech se mobilise pour surmonter la crise du covid-19. Une vaste campagne de communication a été mise en place pour relancer l’activité touristique de la ville. Projet initié par la Wilaya de la région Marrakech-Safi en collaboration avec le CRT Marrakech-Région (Visit Marrakech & Region) et DELIGHT Event Management, cette action bénévole est un appel à redécouvrir la magie de la ville ocre « comme vous ne l’avez jamais vue auparavant ! », calme, silencieuse, paisible…

Inédit 👉 Marrakech now #1Calme, silencieuse, paisible… toujours éternelle : découvrez la Ville Ocre comme vous ne…

Publiée par Visit Marrakech & Region sur Mercredi 13 mai 2020

Marrakech qui impressionne toujours par sa beauté unique, fait preuve aujourd’hui de sa capacité à se réinventer en déployant une communication « régulière et ciblée », à travers la réalisation de clichés photographiques d’une rare expression dans un contexte de confinement.

Une signature de l’artiste photographe Caroline Darcourt, ces photos sont prises sur 10 journées pour le compte de l’agence d’évènementiel haut de gamme Delight, organisatrice du défilé Dior à Marrakech. Elles seront suivies d’une série de photos en mode nocturne et des vues de ciel par drone.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Le vrai du faux sur le coronavirus au Maroc, ce mardi 19 mai

Article suivant

Enseignement français : les parents d’élèves montent au créneau