Justice

Marrakech : L’ex-directeur de l’Agence Urbaine écope de 10 ans de prison ferme

L’affaire remonte au 4 juillet 2019, lorsqu’un promoteur à Marrakech avait dénoncé l’ex-directeur de l’Agence urbaine qui avait exigé de lui un pot-de-vin.


La Cour d’appel de Marrakech a condamné, mercredi soir, l’ex-directeur de l’Agence urbaine de la cité ocre, Khalid Ouaya, poursuivi pour corruption, à une peine d’emprisonnement de 10 ans, assortie d’une amende de 1 million de DH.

La Cour d’Appel de Marrakech a condamné également l’épouse du principal accusé ainsi qu’un architecte à une peine d’emprisonnement de 5 ans chacun, assortie d’une amende de 1 million de DH.

La même juridiction a en outre condamné les trois accusés à verser, solidairement, des dommages et intérêts de l’ordre de 300.000 DH à une société (partie plaignante), ainsi qu’un dirham symbolique à l’ONG Transparency Maroc.

L’affaire remonte au 4 juillet 2019, lorsqu’un promoteur à Marrakech avait dénoncé l’ex-directeur de l’Agence urbaine qui avait exigeait de lui un pot-de-vin en contrepartie de l’accélération des procédures liées à une autorisation administrative.

Sur instruction du Parquet général saisi par le plaignant, une enquête a été ouverte à ce sujet par les services de police ayant abouti à l’arrestation du mis en cause en flagrant délit juste après avoir obtenu un pot-de-vin de 500.000 DH.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

La ministre française des Armées en visite au Maroc

Article suivant

SM le Roi inaugure la Cité de l'Innovation Souss-Massa