Investissement

Marrakech-Safi : 2013 projets approuvés en six mois

2013 projets d’investissement ont été approuvés par le Centre régional d’investissement (CRI) de Marrakech-Safi durant les six derniers mois pour un coût global de l’ordre de 12 milliards de DH, a indiqué le directeur du CRI de Marrakech-Safi, Ibrahim Khair Eddine. « Ces projets permettront de créer pas moins de 15.723 postes d’emploi additionnels dans la région Marrakech-Safi », a-t-il ajouté lors du 1er Forum régional de la PME, initié sous le thème « La PME au cœur du développement régional ».
Ibrahim Khair Eddine a souligné que malgré le rôle important des PME dans le développement socioéconomique, la création de richesses et de postes d’emploi, ces structures entrepreneuriales rencontrent plusieurs obstacles liés à la concurrence et l’accès au financement en plus d’autres obstacles relatifs aux cadres réglementaires et législatifs. Et d’ajouter que les pouvoirs publics œuvrent à relever ces défis et à accompagner ces entreprises pour leur permettre de contribuer au développement socioéconomique.
Dans ce cadre, il a fait remarquer que le CRI de Marrakech-Safi contribue à accompagner ces entreprises à travers la facilitation des procédures de création des entreprises conformément au programme gouvernemental.
Le Président de la Chambre de commerce, d’industrie et de services (CCIS) de la région Marrakech-Safi, Mohamed Fedlam, a pour sa part indiqué que les PME contribuent à hauteur de 90 % au tissu économique national, créent 90 % de postes d’emploi et représentent 30 % des exportations nationales.
« Malgré l’importance que revêtent les PME dans le tissu socioéconomique national, elles font face à des défis relatifs à l’inadaptation du système fiscal et à la difficulté d’accès aux financements », a-t-il ajouté.


Mohamed Fedlam a appelé à améliorer la compétitivité des PME dans le domaine des investissements et des financements à travers les soutiens et les incitations fiscales et dans le domaine des assurances contre les risques.
Il a aussi annoncé la création d’une cellule au siège de la CCIS chargée de soutenir et d’accompagner les PME.
Il a par ailleurs appelé à permettre aux entreprises de tirer profit des projets publics, à revoir le système fiscal sur les sociétés et le taux d’intérêt des banques, à lutter contre le secteur informel, à appuyer la capacité d’exportations des PME et à leur permettre de tirer profit des zones industrielles avec des mesures incitatives.

 
Article précédent

Tramway de Casablanca : les prix vont augmenter en janvier

Article suivant

Un nouveau magasin mise sur les produits du terroir