Pandémie

Marrakech-Safi. 43 centres de vaccination anti-Covid dédiés aux élèves de 12 à 17 ans

L’Académie Régionale de l’Education et de la Formation (AREF) de Marrakech-Safi a mis en place 43 centres pour accélérer la campagne de vaccination anti-Covid au profit des élèves des établissements publics et privés, des missions, des centres d’éducation non-formelle et des centres de la deuxième chance-nouvelle génération, âgés entre 12 et 17 ans. Ces centres seront implantés au sein des établissements d’enseignement secondaire qui disposent d’un espace suffisant pour accueillir les bénéficiaires.


Dans l’objectif de garantir une rentrée scolaire sûre et atteindre l’immunité collective, l’Académie Régionale de l’Education et de la Formation (AREF) de Marrakech-Safi a mis en place quelque 43 centres de vaccination anti-Covid au profit des élèves de 12 à 17 ans. En détails, six centres de vaccination seront ainsi aménagés à Marrakech, Dix à Al Haouz, quatre à El Kelaâ des Sraghna, cinq à Chichaoua, cinq à Rehamna, cinq à Essaouira, quatre à Safi et quatre à Youssoufia, selon les données de l’AREF. 

Les centres de vaccination seront implantés au sein des établissements d’enseignement secondaire qui disposent d’un espace suffisant pour accueillir les bénéficiaires. Ils seront dotés de grands espaces dédiés à l’accueil, à l’enregistrement et à la vaccination des élèves, ainsi que d’autres salles de repos et d’observation. 

Lire aussi | Enseignement. Présentiel, distanciel ou alterné, voici comment sera la rentrée scolaire

Selon l’AREF, ce sont quelque 429.123 élèves des établissements publics et privés, des missions, des centres d’éducation non-formelle et des centres de la deuxième chance-nouvelle génération vont bénéficier de cette campagne dans le cadre du plan régional de vaccination anti-Covid-19 mis en place par l’AREF de Marrakech-Safi. 

Pour assurer la réussite de cette campagne, le plan prévoit la création d’un comité régional de pilotage dirigé par le directeur de l’AREF et des comités provinciaux de pilotage dirigés par les directeurs provinciaux, qui seront chargés de la mise en œuvre des mesures procédurales et organisationnelles de la campagne de vaccination, en coordination avec les autorités territoriales, ainsi que les services du ministère de la Santé.  « Ce plan s’inscrit dans le cadre de la mise en application des Hautes Instructions Royales, considérant la souveraineté sanitaire en tant qu’une composante essentielle de la sécurité stratégique du Royaume, et la mise en œuvre de la stratégie nationale adoptée par le ministère de la Santé visant à accélérer le rythme du processus national de vaccination contre la Covid-19 pour atteindre l’immunité collective », conclut l’AREF.

Lire aussi | L’Arabie Saoudite regrette la crise Maroc-Algérie et tente une médiation

 
Article précédent

Enseignement. Présentiel, distanciel ou alterné, voici comment sera la rentrée scolaire

Article suivant

Le Canada suspend les vols directs en provenance du Maroc pour un mois