Flash-ecoMécanique

Mecachrome investit 1,5 million d’euros à Tanger

Le leader mondial dans la mécanique de haute précision Mecachrome et Electrolyse, spécialiste des procédés de traitement de surfaces, ont inauguré, mercredi 18 avril 2018, l’extension du site de MK Aero de Tanger.


Ce projet, qui a duré 3 ans, a permis à Mecachrome de se doter de 5 000 m² supplémentaires et de nouvelles lignes de traitement de surface. Installé sur la zone franche de Tanger depuis 2008 sous la dénomination MK Aero, le groupe Mecachrome a conclu en 2012 un partenariat avec la société l’Electrolyse qui a été couronné par la création de la société Lelma, entité de traitements de surface qui permet aux deux structures de proposer une offre complète pour les pièces aéronautiques de grande dimension fabriquée à Tanger. Avec l’extension du site de MK Aero à Tanger et le développement des moyens du site de Lelma, les entreprises entendent développer leurs entités à coûts compétitifs. Ainsi, la superficie totale du site de Tanger, désormais de 8 000 m², permet de répondre à une croissance d’activité importante, notamment avec le démarrage en 2017 des Ebay Doors A320, pour son client Stelia, filiale d’Airbus. Dès la fin du premier semestre 2018, Mecachrome assemblera pour Stelia le plancher T11 pour l’A350 constitué de 200 pièces élémentaires, dont une majorante partie sera produite chez MK Aero et Lelma avec également une part de sous-traitance à des sociétés locales.

Pour rappel, considéré comme un acteur incontournable dans la conception, l’ingénierie, l’usinage et l’assemblage de pièces et d’ensembles de haute précision, destinés aux domaines de l’aéronautique, de l’automobile, du sport automobile, de la défense et de l’énergie, le groupe Mecachrome s’est forgé une réputation internationale d’intégrateur de premier rang auprès de ses clients parmi lesquels figurent Airbus, Boeing, Safran, et Rolls Royce. Il possède 13 sites de production dans le monde et emploie plus de 3 000 personnes, alors que son chiffre d’affaires s’est élevé à 410 millions d’euros en 2017, dont 80% sont générés par le secteur aéronautique.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Fondation BMCI : 10 ans d’engagement citoyen

Article suivant

Maroc-UE : début des négociations de pêche vendredi