Textile

Med Sourcing renforce ses capacités de production

Après une année 2017 record pour le secteur du textile & habillement, plusieurs acteurs locaux se préparent à monter en puissance avec des perspectives 2018 et 2019 assez prometteuses.


Le secteur semble avoir le vent en poupe. Plusieurs membres de l’Association marocaine des industries du textile et de l’habillement (AMITH) se sont lancés dans des programmes d’extension de capacité pour mieux se positionner dans un marché qui reprend des couleurs. Parmi eux le textilien de taille moyenne Med Sourcing, qui vient de renforcer ses fonds propres.

Plateforme industrielle d’exportation spécialisée dans les produits finis de maille et de toile (pantalon, bermuda, chemise, robe, pantacourt, combinaison…), Med Sourcing vient, en effet, de hisser son capital à 13,6 millions de DH dans le cadre d’une recapitalisation de 5,6 millions de DH réservée à la famille fondatrice Afti.

Cette opération vient financer partiellement un important programme d’extension des capacités de production de l’usine basée à Casablanca qui étaient initialement de 1,1 million de pièces par mois avec un délai de réalisation allant de 4 à 6 semaines pour les réassorts jusqu’à 8 à 10 semaines pour les nouveaux articles (dépendamment de l’approvisionnement en matières première).

Grâce à une équipe de stylistes et de développeurs internes venus de divers horizons, Med Sourcing, dont la création remonte à 2001, a pu opérer une mue de simple façonnier à un véritable acteur produisant ses propres gammes et opérant également dans la co-traitance avec des donneurs d’ordre de premier plan au niveau mondial.

Rappelons que les exportations marocaines en textile ont atteint un record en 2017 avec un volume de près de 37 milliards de DH (soit bien plus que les 31,5 milliards de DH réalisés en moyenne au cours des années précédentes). Une performance principalement acquise grâce au bon positionnement su Maroc sur le « fast fashion » au niveau mondial, ce qui incite les donneurs d’ordres mondiaux, comme Inditex ou Prime Mark, à commander jusqu’à 12 collections par an, voire plus.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Il fait l’actu : Khalid Aouzal, président de la FNACAM

Article suivant

Aswak Assalam crée 800 emplois à Settat