Enseignement supérieur

Médecine : de nouveaux critères pour entrer en facultés

Une nouvelle approche dans la gestion de l’accès aux facultés de médecine : c’est ce qu’a annoncé le ministère de tutelle, au titre de la rentrée universitaire prochaine. Quatre déterminants sous-tendent cette nouvelle approche.


Il s’agit d’abord d’un concours commun. Contrairement aux 11 concours généralement organisés par le passé, le ministère l’Éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a décidé de n’en organiser qu’un seul pour l’accès en première année des études en médecine, pharmacie et médecine dentaire.
Aussi, un site web, www.concoursmed.ma, a été mise en place pour gérer toutes les étapes de ce concours qui se déroulera en présentiel.

Lire aussi | Onde de choc dans le secteur de la distribution des produits informatiques et électroniques

En outre, le ministère a décidé de rapprocher les centres d’examen des lieux de résidence des bacheliers, « dans un souci de protection de leur santé et leur sécurité ». Ainsi, ce sont au total 88 centres d’examen qui seront mobilisés ce 5 août dans le pays pour ce concours. En conséquence, plus de 4.000 surveillants (enseignants-chercheurs, médecins internes, résidents, cadres administratifs et techniques et étudiants en doctorat dans toutes les universités nationales) seront également mobilisés pour l’occasion.
Enfin, la réduction du seuil de choix des candidats présélectionnés pour passer le concours. Celui-ci a été abaissé à 12/20 de moyenne (calculé à 75% sur la base de l’examen national du bac et à 25% sur celui du bac régional).

Lire aussi | RAM s’allie avec Air France pour les départs à partir du Maroc

Ils sont en tout quelque 72.532 avoir s’être inscrits sur la plateforme électronique et le nombre de présélectionnés s’élève à 56.600 candidats. Les résultats du concours sont prévus pour le 7 août.

(Avec MAP)

 
Article précédent

Coronavirus : 522 nouveaux cas ces dernières 24 heures, 25.537 cas cumulés dimanche 2 août à 18 heures

Article suivant

Onde de choc dans le secteur de la distribution des produits informatiques et électroniques