Flash-ecoSociété

Médiouna : démantèlement d’un atelier clandestin de sacs plastiques

En application de la loi 77-15 interdisant la fabrication, l’importation, l’exportation, la commercialisation et l’utilisation des sacs en plastique, une commission conjointe représentant le ministère de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Économie numérique et le ministère de l’Intérieur, a procédé, le 30 décembre 2017, au démantèlement d’un atelier clandestin de fabrication de sacs en plastique, sis au douar Ouled Hadda, commune rurale Sidi Hajjaj, province de Médiouna.


Cette opération a  donné lieu à la saisie de près de 12 tonnes de matière première (polyéthylène), de rouleaux, et de sacs interdits d’usage par la loi 77-15. Les autorités ont procédé à la fermeture de l’unité de production sise à Médiouna et dont l’activité a démarré en octobre dernier avec une capacité de 3 tonnes par jour.

Pour rappel, une opération de contrôle similaire, effectuée en novembre dernier dans la même province, a permis le démantèlement d’un atelier de fabrication informel d’une capacité de production de 1.000.000 sacs plastiques par jour, ainsi que la saisie de la production de cette unité stockée dans un dépôt clandestin à la préfecture de Sidi Bernoussi, à Casablanca.

Les opérations de contrôle menées conjointement par le ministère de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Économie numérique et le ministère de l’Intérieur se poursuivent dans le but d’éradiquer totalement la production de sacs interdits d’usage.

 
Article précédent

« Saham Assurance prend de l’avance »

Article suivant

Le bitcoin fait face à un arrêté insolite !