Cinéma

« Megarama Goya » : le nouveau complexe cinématographique de Tanger

L’inauguration officielle du cinéma « Megarama Goya » de Tanger a eu lieu, samedi matin, en marge de la 20è édition du Festival national du film de Tanger (FNFT) qui se tient du 1er au 09 mars.


Ce complexe cinématographique situé au centre-ville a été inauguré par le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laaraj, le wali de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, gouverneur de la préfecture de Tanger-Assilah, Mohamed Mhidia, le directeur du Centre cinématographique marocain (CCM), Sarim Fassi Fihri et le directeur général d’exploitation Megarama, Youssef Benwakrim, ainsi que plusieurs personnalités du monde de l’art.

Le manque de salles de cinéma et des infrastructures cinématographiques pose un vrai problème, a déploré le ministre, notant que ce nouveau plan insufflera une nouvelle dynamique au cinéma marocain et encouragera l’ouverture des salles de cinéma dans les différentes régions du Royaume.

Cette dynamique permettra de promouvoir la culture cinématographique et d’accompagner les dernières nouveautés du 7è art, a-t-il indiqué, mettant en avant la place de choix qu’accorde son département au développement de l’industrie cinématographique nationale.

Pour sa part, Benwakrim s’est dit « très heureux » de l’ouverture de ce site, soulignant « qu’en plus de la projection des films nationaux et internationaux, ce complexe abritera plusieurs manifestations culturelles et accompagnera des festivals, dont le FNFT ».

Ce complexe, qui a nécessité un budget de 20 millions de dirhams, comprend une grande salle avec une capacité de 440 fauteuils et deux autres au rez-de-chaussée avec 80 places chacune, a-t-il relevé.

Megarama Goya dispose du plus grand écran de la ville de Tanger et propose des projections en numérique et en 3D, a-t-il fait savoir, ajoutant qu’après la première ouverture de Megarama city mall, il était fondamental d’avoir une présence au cœur de la ville de Tanger.

Les longs-métrages hors compétition du FNFT sont projetés à Megarama Goya. Il s’agit de « De sable et de feu » de Souheil Benbarka, « Amparo 54 » de Maria Dobli, « Le grand petit Miloud, une échappée d’antan » de Leila El Amine Demnati, « Nomades » de Olivier Coussemacq, « Renaut 12 » de Mohamed El Khatib, « Taxi Bied » de Moncef Malzi et « Echos du Sahara » de Rachid Kasmi.

Placé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, ce rendez-vous artistique incontournable, qui célèbre le film marocain, favorise le développement de la production cinématographique nationale et contribue à la diffusion du film réalisé par des cinéastes marocains.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

BMCE Bank of Africa renforce son soutien à l'économie verte

Article suivant

Il fait l'actu : Mohamed Rabie Khlie, DG de l'ONCF