Portrait

Mehdi Sebti : un manager ambitieux et engagé

Après avoir roulé sa bosse à l’étranger, notamment au Honduras et en France, Mehdi Sebti décide, en 2004, de rentrer définitivement au bercail. Depuis, il a occupé des postes de direction dans l’industrie, la banque d’affaires, l’enseignement supérieur et le transport.


Depuis juin, Mehdi Sebti est à la tête de Matra Équipement & Engineering, une filiale du groupe Maroc Trading, opérant dans l’importation, la distribution et l’entretien de matériels, équipements et engins pour le BTP. Son principal objectif est de poursuivre le développement de l’entreprise, même au-delà des frontières marocaines tout en consolidant son positionnement sur le marché. « Connu sur la place depuis 30 ans, le groupe prend un virage intéressant cette année qui le conduira à innover dans son offre de services orientée vers les grandes entreprises. L’objectif est de renforcer notre position en tant qu’interlocuteur de premier choix des grands chantiers d’infrastructures, de routes, de construction et de génie civil », confie Mehdi Sebti. Ancien du groupe Al Omrane et du groupe Addoha (il a été directeur général d’Al Omrane Fès de 2013 à 2016 et de directeur régional Marrakech-Tensift Al Haouz de 2009 à 2011), il maîtrise bien son sujet.

«Le top management du groupe a de grandes ambitions pour accompagner les chantiers ouverts et à venir dans le Royaume. Nous avons aussi développé une offre dédiée et flexible pour les entreprises qui se développent depuis le Maroc vers l’Afrique subsaharienne», poursuit le directeur général de Matra Equipements & Engineering, spécialiste des machines de production et de projection du béton. Au cours de cette année, la priorité du patron est de poursuivre l’élargissement de la gamme de machines, tout en restant spécialiste dans les engins et équipements du BTP, et aussi d’être à l’écoute de la clientèle pour s’adapter à ses besoins. Le marché africain est également dans le viseur. « L’Afrique est dans notre plan stratégique Cap 2019-2022, mais une implantation imminente dans les régions à fort potentiel au Maroc, constitue notre priorité dans le but d’accompagner nos clients fidèles dans leur chantier », assure-t-il. 

Un homme engagé 

Outre ses fonctions de directeur général de Matra Equipements & Engineering, Mehdi Sebti est aussi très engagé. Il estime notamment que tout un chacun devrait dégager un peu de temps pour faire des actions d’intérêt général et que cela aura des impacts positifs immédiats sur le bien-être de tous. « Je crois énormément dans le potentiel de la jeunesse de mon pays et dans mon pays en général. Je me suis engagé en politique par exemple depuis bientôt 13 ans, en 2007. J’ai été coopté en tant que membre du bureau exécutif par les fondateurs de l’Alliance des Economistes du Parti de l’Istiqlal, think tank et boîte à outils du parti. Et depuis, je m’efforce de participer avec tous ses membres aux études et débats d’actualité comme les lois de finances… J’ai pu récemment contribuer à la réalisation d’une importante étude sur « la relance du secteur de l’habitat » remise au secrétaire général de l’Istiqlal», tient-il à souligner.

Sebti a aussi été nommé ambassadeur de l’Ecole Supérieure des Industries du Bois au Maroc. A ce titre, il se mobilise pour faire rayonner l’école auprès des industriels de la filière forêt-bois en vue de mieux faire connaître son potentiel et aussi former les futurs ingénieurs. Sa carrière professionnelle, il l’a démarrée au Honduras. «Je me suis orienté très vite après mes diplômes vers la recherche d’une expérience palpitante à l’étranger, je me suis alors retrouvé bien dépaysé à mon arrivée au Honduras et plus précisément à Tegucigalpa où j’étais chargé de préparer une scierie, leader national, à lancer ses activités à l’export. Ce fut difficile mais avec du recul je pense que je puise mon énergie aujourd’hui de cette période car, livré à soi-même et avec des paramètres de confort très réduits, l’Homme est capable de relever de grands défis », soutient-il.

Retour au bercail 

Il retourne en France en 2002, après sa mission en Amérique centrale, et devient responsable commercial et prescripteur pour le compte d’un grand fabricant européen de panneaux au sein de sa direction régionale du sud-ouest de la France. « Toutefois, l’envie d’un retour au Maroc était omniprésente dans mon esprit, surtout après les événements malheureux et douloureux qui ont affecté Casablanca et tous les Marocains en mai 2003. Je décide alors de rentrer définitivement le 1er janvier 2004 au Maroc pour participer modestement et à mon échelle au développement d’un pays plein de potentialités et de richesses humaines et où SM le Roi, que Dieu le glorifie, avait déjà lancé les réformes et les plans sectoriels pour un décollage économique et social. Depuis, avec abnégation, j’ai occupé des postes de direction dans l’industrie, la banque d’affaires, l’enseignement supérieur et le transport», raconte Mehdi Sebti. «Mais c’est dans l’industrie immobilière et dans l’écosystème du bâtiment que je trouve tout naturellement ma voie et j’y développe une expertise pointue depuis dix ans, en occupant des fonctions de direction générale au sein de grands opérateurs privés et publics comme Al Omrane. Aujourd’hui à la tête de Matra Équipements & Engineering, je m’efforce d’y conduire les changements nécessaires », poursuit celui qui se décrit comme quelqu’un de persévérant, passionné, pragmatique et flexible. Soulignons qu’il a occupé aussi le poste de Vice-président du groupe City Bus à Fès de 2016, jusqu’à avril 2019. Il a également été Directeur général adjoint de l’Université Privée de Marrakech de 2011 à 2013. 

Né le 25 novembre 1977 à Fès, de mère fonctionnaire et de père entrepreneur, il a passé son enfance entre Rabat et Casablanca et son cursus primaire et secondaire dans les écoles et lycées de la mission française. En 1996, il décroche son baccalauréat scientifique au Lycée René Descartes à Rabat, et s’envole pour la France afin d’y poursuivre ses études supérieures. Il rejoint dans l’Hexagone un de ses oncles déjà établi là-bas. Il entame alors à Dijon les classes prépa. Deux ans après, il est admis au concours d’entrée à l’Ecole Supérieure des Industries du Bois à Nantes. « Ce qui était vraiment remarquable, c’était la qualité de nos professeurs et intervenants du monde de l’entreprise. J’en ai gardé à ce jour d’excellentes relations, du directeur de l’école Mr Xavier Martin, un homme exceptionnel qui suivait la trajectoire de chacun de ses étudiants que nous étions et avait le mot juste pour placer les meilleurs de la promotion, dans les entreprises de la filière forêt-bois. Je suis chanceux d’avoir croisé le chemin de plusieurs industriels européens lors de ma formation d’ingénieur. Cela me suit et me guide tous les jours dans ma vie professionnelle. Par ailleurs et pour parfaire ma formation, j’ai pu bénéficier d’un échange Erasmus de six mois en Finlande à l’Ecole Polytechnique de Kotka, ce qui m’a ouvert plus tard les portes de mon expérience à l’étranger », a-t-il conclu.

BIO EXPRESS
1977 :  Naissance à Fès 
2011 : Directeur général adjoint de l’Université Privée de Marrakech 
2013 : Directeur général Al Omrane Fès 
2019 : Directeur général de Matra Équipement & Engineering 

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Mondial 2022 : le logo dévoilé dans plus de 20 villes à travers le monde

Article suivant

Mfadel se dote d’un nouveau projet à Casablanca