Crédit immobilier

Meilleurcreditimmo.ma lance le 1er baromètre du crédit immobilier en ligne

Après avoir lancé en octobre dernier Meilleurcreditimmo.ma, simulateur comparateur de crédits immobiliers en ligne au Maroc, la fintech CPI S.A vient de mettre sur le premier baromètre du crédit immobilier en ligne. Il s’agit d’une étude sur les habitudes en lignes des potentiels acquéreurs pour permettre aux opérateurs de prendre le pouls du marché. La startup entend en faire un baromètre trimestriel du crédit immobilier en ligne au Maroc.


La fintech CPI S.A met les bouchées doubles pour accélérer son développement. Après avoir lancé en octobre dernier, Meilleurcréditimmo.ma, simulateur comparateur de crédits immobiliers, elle vient de dévoiler son propre baromètre du crédit immobilier en ligne. Selon Bachir Benslimane, founder et CEO de Meilleurcreditimmo.m (CPI S.A), depuis le lancement le 3 octobre 2019 de Meilleurcreditimmo.ma et en moins de 30 jours, plus de 3000 personnes ont effectué une simulation de crédit immobilier sur la plateforme.

Ainsi, Meilleurcreditimmo.ma a pris ces 3000 premières simulations du mois d’octobre comme échantillon dans le cadre d’une étude pour en faire un baromètre trimestriel du crédit immobilier en ligne. « L’objectif de cette étude est de générer des insights sur le profil des acquéreurs emprunteurs actuellement dans le marché de l’immobilier résidentiel au Maroc et sur leur intention d’achat et de financement », précise Bachir Benslimane.

Graphique représentant le type de bien objet de financement.

Dans le détail, on apprend, entre autres, que le total des revenus mensuels des acquéreurs emprunteurs actuellement sur le marché, toute profession confondue, se situe en moyenne à 24126 DH. De même, on note que les emprunteurs ayant un salaire inférieur à 3000 DH représentent un peu moins de 10% du total des emprunteurs, ceux avec des salaires se situant entre 3000 et 5000 DH un peu plus que 10%. Ils sont par contre 18% recevant des salaires variant entre 5000 et 8000 DH, et 19% avec des salaires entre 8000 et 12000 DH.

Lire aussi : La startup CPI S.A diversifie son offre

« 15% des emprunteurs sont représentés par ceux ayant un salaire fluctuant entre 12 000 et 18 000 DH, et 11% par ceux ayant un salaire se situant entre 18000 et 24000 DH. Les emprunteurs recevant un salaire entre 24000 et 35000 DH représentent 11% également. Quant à ceux dont le salaire dépasse les 35000 DH, ils représentent les 7% restants », complète Bachir Benslimane. Autre chiffres marquants, 84% des acquéreurs emprunteurs comptent acquérir des appartements, 7% des villas construites, 4% des terrains avec un projet prévu de construction sur le court terme, 2% des terrains nus et 2% des maisons marocaines.

Graphique représentant les salaires emprunteurs de profils « salariés »

Toutefois, 51% des acquéreurs emprunteurs n’ont pas encore trouvé le bien objet du financement. L’étude montre aussi que 89% des demandes concernent un crédit immobilier classique dont 91% sont des financements en co-emprunt, et 11% concernent un rachat de crédit immobilier. De même, 92% des biens sont des résidences principales, alors que les résidences secondaires ou les investissements locatifs représentent 8% des biens objet du financement. 

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

« Ach Waqe3 » : l’actualité décryptée par Jamal Berraoui

Article suivant

Moulay Hafid Elalamy : L'industrie automobile, 1er secteur exportateur du Maroc