BTP

Menara Holding renforce son pôle BTP

Le groupe Menara poursuit ses investissements tous azimuts.


Le groupe familial fondé par Feu Abderrahmane Zahid, une figure de proue du monde des affaires à Marrakech où le groupe est installé depuis les années 1970, vient de créer une nouvelle filiale spécialisée dans la production de matériaux de construction à base de pierre ponce.

Dénommée Eco Solutions Menara, cette nouvelle entité sera le bras armé du pôle historique de BTP de Menara Holding (structure de tête du groupe) dans la production de blocs préfabriqués à base de pierre ponce, une pierre volcanique reconnue pour ses vertus isolantes, son extrême légèreté et sa résistance. Des caractéristiques qui offrent de nombreuses possibilités de construction de murs extérieurs et intérieurs dotés de propriétés d’isolation thermique et phonique particulièrement appréciées.

Lire aussi: WAFR veut démocratiser les paiements mobiles en épicerie

Pour l’instant, rien ne filtre sur le montant d’investissement porté par Eco Solutions Menara, mais son projet fait partie du programme d’investissement ambitieux dévoilé en 2019 par le management du groupe Menara et qui totalise 1 milliard de DH à horizon 2024. Un programme qui vise à installer au sud de Casablanca (plus précisément à Bir Jdid), un complexe industriel intégré de 37 ha qui accueillera une bonne partie des activités des douze filiales faisant partie des cinq Pôles d’activité du groupe qui en font l’ossature à savoir le BTP, le transport, l’énergie, la manutention et l’événementiel.

Rappelons que le groupe Menara revendique un chiffre d’affaires consolidé de près de 1,5 milliard de DH dont plus de la moitié réalisée par Ménara Préfa, leader marocain incontesté des matériaux préfabriqués avec plus de 50 % de parts de marché au Maroc. En 2019, le groupe qui envisage de s’introduire en bourse en 2021, a même entamé son internationalisation à travers la création de deux filiales en Côte d’Ivoire, avec pour ambition de construire dès 2020 une usine de matériaux de construction, pour une enveloppe d’investissement de plus de 300 millions de DH.

 
Article précédent

Maroc pays confiné, mais aussi, Maroc pays décomplexé

Article suivant

Live. Coronavirus : la situation au Maroc, dimanche 19 avril à 18h