Industrie

Mersen Maroc se renforce

Le groupe industriel français Mersen planche sur la structure bilancielle de sa filiale marocaine.


En effet, cet expert mondial des spécialités électriques et des matériaux avancés qui conçoit des solutions pour optimiser les performances industrielles dans des secteurs porteurs tels l’énergie, l’électronique, les transports, la chimie/pharmacie et les industries de procédés, vient d’administrer un coup d’accordéon à Mersen Maroc dont les fonds propres négatifs avaient viré au rouge en 2016 en se situant à près de moins 15 millions de DH. Une opération qui s’est matérialisée par une réduction de capital de 13 millions de DH à 0 DH (en vue d’apurer substantiellement les pertes cumulées) avant qu’une augmentation de capital ne hisse ce dernier à 6 millions de DH. Avec un haut de bilan plus solide, Mersen Maroc est plus à même de profiter d’une reprise anticipée de ses activités avec son client historique l’OCP auquel l’ex-Carbone Lorraine Maroc livre des équipements en graphite utilisés dans le procédé de fabrication de l’acide phosphorique, intermédiaire pour la production d’engrais.

Rappelons que Mersen est un groupe dont la création remonte à 1891 à Pagny-sur-Moselle près de Nancy (Nord-est de la France). À fin 2017, ce groupe, connu de 1937 à 2010 sous le nom Carbone Lorraine, revendique un chiffre d’affaires de 809 millions d’euros (plus de 9 milliards de DH) avec une présence dans 35 pays et un effectif de plus de 6 000 salariés. Quant à la filiale marocaine, son implantation en 2008 à El Jadida avait nécessité plus 100 millions de DH d’investissement notamment pour la construction et l’équipement d’une plateforme industrielle étendue sur plus de 7 000 m2. Ce site fabrique essentiellement des échangeurs à blocs et à tubes en graphite, des échangeurs métalliques, des agitateurs, des balais industriels, des disques de rupture pour haute température.

 
Article précédent

Il fait l’actu : Abdelhaq Bensari, nouveau directeur de la Banque Privée de Société Générale Maroc

Article suivant

Affaire de jets de pierre sur l’autoroute : ADM blanchie par décision de justice