Environnement

La météo à l’école : une démarche écoresponsable du GSR

Une première au Maroc, dans ce qu’on peut qualifier « sciences pratiques à l’école », le GSR, en partenariat avec Météo-France et la Météorologie Nationale vient d’installer une station météo à vocation éducative et mise à la disposition des enseignants et des élèves. L’objectif de ce partenariat est d’utiliser la météorologie et la climatologie pour former les jeunes et développer un corpus d’activités pédagogiques dans les différents champs disciplinaires qui utilisent et exploitent des données météorologiques.


La météorologie fait partie des préoccupations ordinaires du quotidien des jeunes comme des adultes : qu’il s’agisse de choisir ses vêtements du jour, d’organiser ses loisirs ou de programmer une activité professionnelle, le climat et son évolution récente tiennent une place importante dans les préoccupations et les discussions actuelles (dérèglements climatiques, COP 22, changement des comportements et adaptation, couverture médiatique). Météorologie et climat constituent ainsi des points d’entrée connus et accessibles à tous. Ils sont par ailleurs adaptés à l’enseignement des sciences dès les premiers cycles et sont propices à une sensibilisation à une démarche scientifique (observation et analyse du réel, prévision, quantification des incertitudes).

Une station météo à l’école permet de sensibiliser tous les élèves du collège à la météorologie et à la climatologie qui rythment leur quotidien, de comprendre les changements climatiques et de favoriser une prise de conscience écocitoyenne. Les objectifs opérationnels ne sont pas des moindres. Il s’agit de prolonger et approfondir concrètement les activités abordées à l’école primaire, en observant les mesures (pluviométrie, hygrométrie, température, vitesse et direction des vents, pression, enneigement) de la Météorologie Nationale et en les exploitant sous de multiples formes, favoriser le décloisonnement des disciplines scientifiques, de la technologie et de la géographie. De telles stations vont, en effet, générer une diversité de relevés qui permettront des tracés de graphes et des exploitations de données statistiques variées.

Les apports éducatifs peuvent être trouvés parmi les thèmes que les enseignants adapteront aux niveaux des élèves et aux programmes scolaires.
L’expertise technique et pédagogique développée dans le cadre de ce projet doit permettre au GSR de devenir un établissement pilote dans le domaine au Maroc, et d’encourager des démarches similaires, au sein de la communauté éducative nationale.

Ce projet supervisé par un professeur de SVT, docteur en climatologie, sera une aide à la prise de consciences des conséquences du réchauffement climatique. Une progression pédagogique est prévue avec également l’intervention d’un expert universitaire qui présentera l’intérêt d’un tel dispositif.

Conscient que tous les acteurs ont un rôle à jouer dans la transition vers une société écoresponsable, et parce que le développement durable de la planète est un impératif qui conditionne la performance de chaque entreprise, le GSR a choisi de construire et présenter ses engagements autour de plusieurs dimensions. Dans ce sens, le GSR ambitionne plusieurs objectifs : le développement du groupe et les efforts engagés pour construire des écoles nouvelle génération, exemplaires en matière de respect de l’environnement ; le projet pédagogique porté par l’établissement afin de renforcer le rôle prescripteur des élèves auprès de leurs communautés de vie et les schémas d’organisation du groupe pour assurer que le fonctionnement de l’institution est conforme à ses ambitions stratégiques: dématérialisation des documents, tri sélectif des déchets, sensibilisation aux économies d’énergie, etc.

 
Article précédent

Othman Benjelloun décoré par le président de Djibouti

Article suivant

VTC : Mon chauffeur s’appelle Careem