Finance

Microcrédit. Le Maroc, deuxième marché dans le monde arabe

Le Maroc se classe en deuxième position dans le monde arabe en termes de portefeuille de crédits accordés par les associations de microcrédit à fin 2020, selon le Fonds monétaire arabe (FMA).

L’encours de ces crédits s’est élevé à 760 millions de dollars américains au terme de l’année écoulée, fait savoir le FMA dans son rapport annuel sur la stabilité financière dans les pays arabes au titre de 2021, notant que l’Égypte se classe en première position avec un encours de 1,231 milliard de dollars. D’après la même source, le Royaume est également deuxième dans le monde arabe en termes de clients actifs d’associations de microcrédit avec 910.000 clients, contre 3,2 millions de clients actifs en Égypte.


Lire aussi | La CGEM a tenu ses AGO et AGE

« Le secteur du micro-crédit constitue un acteur majeur de l’inclusion financière au Maroc, en fournissant des services aux catégories économiquement vulnérables, notamment celles ayant des difficultés à traiter avec les banques », souligne le rapport, rappelant que les associations de microcrédit sont soumises au contrôle de Bank Al-Maghrib (BAM). A noter que le portefeuille crédits accordés par les associations de micro-crédit dans le monde arabe a affiché une hausse de 6,3% en 2020, se chiffrant à 3,4 milliards de dollars, alors que l’encours crédit moyen par client s’élève à 1.308 dollars.

Lire aussi | Economie. La 1ère Rencontre des Entrepreneurs Francophones prévue les 24 et 25 août à Paris

(Avec MAP)

 
Article précédent

Covid-19. La France intègre le Maroc sur sa liste rouge

Article suivant

Variant Delta. Une étude pour comparer l’efficacité des vaccins Pfizer et AstraZeneca