Economie

Microsoft encourage l’entreprenariat auprès de 100 jeunes marocains

C’est à Rabat que s’est tenu les 25 et 26 mai dernier, le programme d’accompagnement des jeunes initié par Microsoft en partenariat avec Imdad, intitulé « Innovate for Good » : une centaine de jeunes marocains provenant de toutes les régions du Royaume et issus de différentes disciplines ont en effet été associés au lancement de l’I4G Maroc, un programme mondial d’accompagnement de la jeunesse lancé par le géant Microsoft.


L‘ONG Imdad est basée au Maroc. Elle accompagne les jeunes porteurs de projets qui souhaitent apporter de la valeur ajoutée à leur communauté sur le plan économique et social ; cette association vise à encourager la culture de entrepreneuriat et l’innovation au Maroc.

 

Ce sont 10 équipes de jeunes qui se sont affrontées, encadrées par des professionnels du secteur : il s’agissait d’élaborer un projet moderne à caractère social ou environnemental, accompagné d’un business plan et d’une stratégie concrète. Puis les équipes ont dû rédiger des plans d’action portant sur l’entreprenariat, l’emploi, la technologie, le volontariat, l’environnement et l’éducation. Les deux groupes arrivés en tête ont remporté un accès gratuit aux produits Microsoft et un tutorat par des experts Microsoft pendant une année.

Notons que le premier prix a été décerné à un projet d’application touristique interactive : cette application facilite le dialogue entre les différents acteurs du domaine du tourisme, comme les vacanciers, les hôtels, maisons d’hôtes, etc.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Des compétences portugaises pour des potentialités marocaines

Article suivant

Au cœur du business de l'agro-alimentaire