Elle fait l'actuIl fait l'actu

Miriem Bensalah Chaqroun, Présidente de la CGEM

C’est aujourd’hui qu’elle présentera l’équipe qui l’accompagnera dans son second mandat au cours du conseil d’administration. Une quarantaine de personnes seront nommées : il s’agit des trente présidents de fédérations sectorielles et dix présidents des sections régionales du patronat. La patronne des patronnes présentera tout ce beau monde et les différents profils qui le composent. Après cela, elle proposera à validation leur nomination avant que les concernés ne présentent en quelques lignes leur programme. A noter que Miriem Bensalah a la possibilité, selon les statuts de la Confédération, de proposer l’équivalent du quart des membres du conseil d’administration, soit 17 personnes. Une opportunité qui lui permettra alors de jouer l’équilibriste afin d’assurer la parité telle que prévue par les statuts de la CGEM. Va-t-elle s’inscrire dans cette logique quand on sait que lors de son premier mandat, la parité hommes-femmes n’était assurée qu’au niveau des membres cooptés, mais pas des commissions ? Dans les coulisses, on précise que Miriem Bensalah a promis de jouer la parité jusqu’au bout.


Quoi qu’il en soit, outre les membres statutaires qui seront nommés, le conseil d’administration verra également la mise en place de 23 commissions transversales. Si certains présidents de commission seront reconduits, d’autres visages feront aussi leur apparition à la tête de ces structures.

Il aura donc fallu qu’un peu plus d’un mois à Bensalah pour former l’équipe qui l’accompagnera pour les trois prochaines années (2015-2018). Aujourd’hui donc, place à un nouveau challenge et aux chantiers dont le premier sera vraisemblablement les propositions fiscales dans le cadre du projet de loi de finances 2016.

 
Article précédent

Starwood fête les 20 ans de son partenariat avec l’UNICEF

Article suivant

Voitures connectées : un roadshow pour les TIC