Exportation

Mister Avocado : l’ambassadeur de l’avocat marocain sur le marché néerlandais

Créé il y a à peine dix-huit mois à Ridderkerk (près de Rotterdam aux Pays-Bas), Mister Avocado est devenu en un temps record, un des premiers importateurs de l’avocat marocain sur le marché néerlandais.


Deuxième réceptacle mondial des exportations de ce fruit exotique très en vogue, avec un total de plus de 500 millions de dollars (près de 5 milliards de dirhams), les Pays-Bas se placent, en effet, juste derrière les Etats-Unis (qui en importent quatre fois plus).

Capitalisant sur le savoir-faire en matière de commercialisation des fruits et légumes de son fondateur, Abdelkader Benchagra, Mister Avocado a su rapide-ment jouer des coudes avec de grands fournisseurs mondiaux issus d’Amérique Latine (Chili et Pérou notamment) ou du Kenya, pour se hisser, en ce début d’année 2020, parmi les principaux pourvoyeurs des grossistes néerlandais pour ce qui est du 6ème fruit le plus importé au monde après la banane, le raisin, la pomme, l’orange et l’amande.

Avec l’ambition d’attaquer le segment des supermarchés dès fin 2020, la barre des 1.000 tonnes d’avocats marocains écoulés est, désormais, dans le viseur dès 2021, soit à peu près 5% des exportations totales marocaines qui ont connu un développement exponentiel au cours de la dernière décennie, en passant de moins de 2.000 tonnes en 2010 à près de 20.000 tonnes en 2019. Ce qui a hissé notre pays au rang de troisième exportateur africain derrière le Kenya et l’Afrique du Sud (qui enregistrent respectivement près de 50.000 et 40.000 tonnes).

Il faut dire que Mister Avocado a mis en place une politique d’intégration verticale en investissant dans ses propres parcelles de production au Maroc et en développant un vaste réseau de partenariat avec des producteurs principalement issus de la région du Gharb (laquelle concentre plus de 80% de la superficie nationale dédiée à la culture de l’avocat). Cette politique lui permet de contrôler la qualité sur l’intégralité de la chaine de l’arbre à la livraison aux étalages des commerces néerlandais. Un process qui ne dépasse pas une semaine et incarne, de fait, un grand avantage par rapport au produit sud-américain.

Lisez gratuitement Challenge en version PDF en cliquant sur le lien suivant : https://emag.challenge.ma/740/mobile/index.html 

 
Article précédent

Dakhla : Des touristes confinés témoignent

Article suivant

ADII : Admission temporaire de véhicules de tourisme immatriculés à l’étranger