Interview

« Je suis confiant pour le second tour »

Le deuxième tour des élections législatives françaises est prévu le dimanche 18 juin 2017. Deux candidats se disputent la 9ème circonscription des Français de l’étranger, M’jid El Guerrab, candidat soutenu par La République en Marche (REM), et l’Écologiste Leila Aïchi. Lors du premier tour, cette dernière est arrivée en tête avec 20,29% des voix, suivie du premier avec 18,39% des votes. Le candidat qui obtiendra le plus grand nombre de voix lors du second tour représentera la circonscription qui compte 140.503 électeurs basés au Maghreb et l’Afrique de l’Ouest (hors Bénin, Ghana, Nigeria et Togo).


Challenge : Votre réaction par rapport aux résultats du premier tour ?

M’jid El Guerrab : En tant que candidat soutenu par La République En Marche, le premier tour n’a pas été facile et le maintien de la candidature de Leila Aïchi en dépit de sa désinvestiture par REM n’a pas facilité la tâche aux électeurs. Elle a volontairement entretenu une confusion en usant du logo de mon parti. Et aujourd’hui, elle annonce vouloir porter plainte contre Catherine Barbaroux, la présidente de REM… Même si je suis au second tour, les résultats ne sont pas satisfaisants pour la démocratie. Le taux de participation aurait dû être plus élevé, mais l’élection d’un député des Français de l’étranger est assez récente puisque nous vivons aujourd’hui le 2ème scrutin. Cette représentation des Français de l’étranger n’existe pas d’ailleurs dans les autres pays. C’est une chance dont nous disposons et que nous devons saisir.

Êtes-vous confiant par rapport au second tour ?

Oui, tout à fait, partout où nous allons, nos rassemblements fédèrent. Mon programme qui s’articule autour de 5 priorités principaux (même si le programme est très dense et très concret) : scolarité et santé pour tous, sécurité, solidarité fiscale et sentiment d’appartenance à la France répond à ce que les Françaises et les Français de la circonscription attendent. C’est ce à quoi je m’attacherai si je suis élu dimanche.

Quel est votre programme pour cette semaine ?

Le programme est chargé car il me tient à cœur de rencontrer le maximum de compatriotes dans la circonscription. Après Dakar, Abidjan et Tunis la semaine dernière, nous serons à Casablanca, Agadir, Marrakech, Rabat et Tanger. Nos réunions publiques accueillent chaque fois plus de monde et je ne peux que me féliciter de la dynamique en place. Lundi 13 juin 2017, j’ai tenu à discuter avec mes compatriotes de l’éducation, un sujet qui m’est cher en tant que pur produit de l’école française. Notre réunion a fait salle comble et les Françaises et les Français ont pu s’exprimer sur des problématiques fortes liées notamment aux affectations, aux frais de scolarité et au fonctionnement global de la dynamique parents-administration-professeurs dans les établissements de l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Étranger (AEFE). J’ai sur le sujet la conviction qu’une réforme de fond s’impose afin de réadapter le cadre aux besoins contemporains des Françaises et des Français de l’Étranger. Je propose dans mon programme une méthode qui saura entraîner toute la communauté éducative des Français du monde vers une réforme ambitieuse qui permettra de mettre en œuvre une école pour tous.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

La conservation foncière se digitalise

Article suivant

Le Maroc a son livre blanc du digital