Holding

Moatassim Belghazi recapitalise sa holding Saraya

Quelques mois après avoir créé avec le groupe français Kardham une joint-venture spécialisée dans les métiers du conseil et du pilotage de projets immobiliers, Saraya Holding procède à une restructuration de son haut de bilan. En effet, ce groupe marocain dont le président et principal actionnaire n’est autre que Moatassim Belghazi (ex président-directeur général de l’ONA et actuel président de l’Association de micro-finance Al Baraka) vient d’assainir et renforcer ses fonds propres à travers un coup d’accordéon (recapitalisation suivie immédiatement d’une réduction de capital). Aussi, dans un premier temps, le capital a-t-il été hissé de 38 millions de dirhams à 50 millions de DH avant qu’une réduction de capital ne le ramène à 30 millions de DH par apurement des pertes antérieures.


Il faut dire que malgré une première recapitalisation en 2009, les déficits cumulés en huit ans d’existence ont laminé les fonds propres de Saraya Holding, et ce, d’autant plus que dans un contexte de diversification, le niveau des dividendes versés par les participations, en grande partie encore en phase de fort développement, a été jusqu’à présent insuffisant (1 million de DH dans le meilleur des millésimes) pour permettre à la holding basée à Rabat d’être à l’équilibre. Rappelons qu’outre Kardham Maroc (la récente joint-venture avec son partenaire français créée avec un capital de démarrage de 2 millions de DH), Saraya Holding opère dans la distribution spécialisée à travers les sociétés X-Eleven (distributeur exclusif sur le territoire marocain des produits cosmétiques de marques Young Nails, Caption, Pure Organics, LaPalm, etc.) et Neodis Maroc (l’entité qui a repris, en 2014, la carte du mobilier de bureau Steelcase après le retrait du groupe américain éponyme de toute activité directe au Maroc), l’agroalimentaire par l’entremise de Saraya Agro et, enfin, le transfert d’argent où s’active sa filiale Daba Cash.

 
Article précédent

Ramadan : 2M garde son monopole

Article suivant

Casablanca Settat : plus de 17 T de produits alimentaires détruites durant le ramadan