Scanner

Modeste progression des crédits et dépôts bancaires


D’après les derniers chiffres du GPBM (Groupement Professionnel des Banques du Maroc), l’encours des crédits à l’économie a limité sa progression à 1,3% au terme du premier semestre 2013 pour s’établir à 730,4 milliards de DH. Par type, les crédits de trésorerie accusent un repli de 14,7% à 75,1 milliards de DH tandis que ceux à l’équipement demeurent stables à 157,1 milliards de DH, reflétant l’atonie économique ambiante. Les ressources bancaires marquent également une légère progression de 1,9% à 647,7 milliards de DH.

 
Article précédent

L’égalité par le service public

Article suivant

Les Chinois débarquent !