Il fait l'actu

Mohamed Arrouchi, Représentant permanent du Maroc à l’UA

Le Maroc a signé, mardi à Addis-Abeba, le traité portant création de l’Agence Africaine du Médicament (AMA) en tant qu’agence spécialisée de l’Union africaine.


Le traité a été signé par l’Ambassadeur Représentant Permanent du Royaume auprès de l’Union africaine et de la CEA-ONU, Mohammed Arrouchi, en présence de l’Ambassadeur Namira Negm, directrice du bureau du conseiller juridique du Président de la Commission de l’Union africaine. La signature de ce traité rapproche le Maroc encore plus des instruments juridiques de l’Union africaine et s’inscrit en parfaite ligne droite avec son leadership et sa notoriété en matière de production des produits pharmaceutiques en Afrique, a souligné Arrouchi.

L’adhésion du Royaume en faveur de la ratification du traité relatif à la création de l’AMA, adopté lors du sommet de l’Union africaine, tenu février dernier à Addis-Abeba, s’inscrit dans le cadre de l’engagement du Maroc en faveur de l’intégration et le développement de l’industrie pharmaceutique en Afrique, a relevé le diplomate marocain lors de la cérémonie de signature de ce traité.

«Le Maroc fait partie des pays les plus structurés au niveau de l’industrie pharmaceutique en Afrique. Nous espérons qu’avec cette Agence, les entreprises africaines des médicaments deviendront très compétitives en matière de production des médicaments tant au niveau qualité que quantité, sur le Continent, ce qui devrait permettre au citoyen africain un meilleur accès à ces produits vitaux», a soutenu le Représentant permanent du Royaume auprès de l’UA et de la CEA-ONU.

L’objectif principal de l’AMA est l’amélioration des capacités des Etats membres et des Communauté économiques régionales à réglementer les produits médicaux en vue d’améliorer l’accès à des produits médicaux efficace et de faciliter l’harmonisation de la réglementation des médicaments afin d’atteindre des normes internationalement acceptables.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Entrepreneuriat : un fonds d’appui de 6 milliards de DH en gestation

Article suivant

Ces gouverneurs qui ont incarné Bank Al-Maghrib