Il fait l'actuNon classé

Mohamed Ouanaya, PDG de la SGPTV

C’est un pas décisif en avant qui vient d’être franchi dans la reconversion du port de Tanger ville. La Société de Gestion du Port de Tanger Ville (SGPTV) qu’il dirige, par ailleurs filiale de la Société d’aménagement pour la reconversion de la zone portuaire de Tanger-ville (SAPT) et de l’Agence Nationale des Ports (ANP),  a lancé hier dans la capitale du Détroit la commercialisation des anneaux de Tanja Marina Bay International, qui est la première marina urbaine du Maroc. Cette commercialisation porte sur 1400 anneaux. Tanja Marina Bay International est un projet de grande envergure, initié par le Souverain en 2010, et qui vise à faire de la zone portuaire de Tanger Ville une destination  phare du tourisme de croisière et de plaisance à l’échelle de la Méditerranée. Selon Mohamed Ouanaya, également PDG de la SAPT, Tanja Marina Bay International disposera de l’une des meilleures offres de services aux plaisanciers, avec une capacité de plus de 1400 anneaux, qui seront disponibles à partir de l’été 2016. Ils seront mis à la disposition des plaisanciers pour une longue durée pouvant aller jusqu’à 20 ans ou sous forme de location de courte ou moyenne durée. Il faut souligner que Tanja Marina Bay International ambitionne de susciter un engouement des touristes nationaux et internationaux grâce à sa dimension portuaire basée sur la croisière, la plaisance, le fast-ferry et la pêche. En effet, ce projet d’envergure qui contribuera au développement de la région en créant des richesses et de l’emploi s’étendra sur deux bassins. Le nouveau port de plaisance sera d’une superficie de 15 hectares et offrira 774 anneaux  dont la longueur variera  de 7 à 90 mètres. Le second bassin, d’une surface de 11 hectares, offrira 626 anneaux dont la longueur variera entre 7 à 30 mètres. Aussi, le projet comportera-t-il, entre autres, une zone de réparation navale dotée d’une darse de 250 tonnes de capacité, pouvant accueillir des bateaux allant jusqu’à 40 mètres de longueur, une zone dédiée à l’hivernage des unités de plaisance, une station de ravitaillement en carburant, une zone d’animation (restaurants, commerces, parking). Pour rappel, Tanja Marina Bay International qui devrait entrer en service dès l’année prochaine, représente un investissement de 700 millions de DH, mais le coût global du projet de reconversion de la zone portuaire de Tanger Ville est de 6,2 milliards de DH, dont 2,2 milliards de DH pour les composantes portuaires et 4 milliards de DH pour les composantes urbaines.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Volkswagen détrône Toyota

Article suivant

Louardi défend son action sectorielle