Ferroviaire

Mohamed Rabie Khlie : le TGV a transporté 2,5 M de passagers en 10 mois

Le train à grande vitesse « Al Boraq » a transporté un total de 2,5 millions de passagers de janvier à octobre 2019 dans la perspective de dépasser les 3 millions de voyageurs à fin décembre prochain, a indiqué, mercredi à Rabat, le directeur général de l’Office national des chemins de fer (ONCF), Mohamed Rabie Khlie.


De janvier à fin octobre 2019, un total de 7.000 trains ont circulé avec un taux d’occupation de 68% en moyenne, à raison de 28 allers et retours par jour, a précisé le DG de l’ONCF dans son exposé, faisant remarquer que le taux de ponctualité de ces trains avoisine les 97%.

Il a également relevé que la vente des billets en ligne qui était auparavant négligeable, a atteint 15% au titre de cette première année, et que l’anticipation d’achat de ces billets (au moins une journée à l’avance) représente 40% grâce aux actions incitatives de l’Office, soulignant un taux de satisfaction chez les usagers dépassant les 92%.

En termes de croissance au niveau des gares, Casa-voyageurs a vu ses passagers croître de 23%, Rabat-Agdal de 43% et Tanger de 80% sur la période octobre 2018-2019, a-il noté.

En termes de viabilité, Al Boraq a enregistré des performances très satisfaisantes grâce à un financement optimisé, une frugalité de l’investissement, un pricing optimisé en adéquation avec le pouvoir d’achat, et des coûts d’exploitation compétitifs, a-t-il dit, rappelant que le TGV doit sa réussite à un coût au kilomètre « le plus compétitif au monde » grâce notamment à la compétitivité du coût au Maroc.

Dès sa première année, ce symbole de la mobilité innovante a pu dégager une marge opérationnelle s’inscrivant dans la fourchette haute des benchmarks internationaux, permettant ainsi de couvrir l’ensemble des charges d’exploitation, s’est félicité le DG de l’ONCF.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Video. Smart Entreprise Morocco : développer l’élan entrepreneurial au Maroc

Article suivant

« Ach Waqe3 » : l’actualité décryptée par Jamal Berraoui