Activités royales

Mohammed VI, symbole suprême de la reconnaissance 

SM le Roi Mohammed VI s’est déplacé à la clinique casablancaise où Abderrahmane Youssoufi reçoit les soins pour se rétablir de sa maladie. L’image est presque familiale et elle exprime un très haut degré de sympathie et de reconnaissance. Souvenons-nous de la visite rendue par feu Hassan II au premier ministre du premier gouvernement de l’alternance, qui n’était que l’aimable Youssoufi. Souvenons-nous de la première visite effectuée au palais royal par le même Youssoufi et précisément à l’étage ou feu Hassan II ne recevait que les personnalités pour lesquelles il réservait la plus grande considération. Abderrahmane, ce tangérois, militant et fin connaisseur de la lutte contre le colonisateur, opposant et fin adepte de la construction démocratique et homme d’État ayant conscience des intérêts suprêmes de son pays. En 2002, il a privilégié la continuité du processus des grandes reformes tout en acceptant l’arrivée d’un technocrate à la tête du gouvernement dans un « non-respect de la méthodologie » de la démocratie. Il a quitté le poste sans réagir comme le font les « leaders d’aujourd’hui » qui allument les briquets et les approchent des fumigènes tout en exprimant leurs craintes sur la perte éventuelle de leurs postes de gouvernants.


SM le Roi rend visite à  M. Abderrahmane Youssoufi hospitalisé suite à  une pneumonie
SM le Roi rend visite à  M. Abderrahmane Youssoufi hospitalisé suite à  une pneumonie

Bravo et mille signes de reconnaissance à SM le Roi pour tout ce que vous faites pour que le plus humble des marocains vous considère comme un père, un grand frère et pour la reconnaissance que vous exprimez à l’égard de ceux qui ont toujours été de vrais hommes d’État. Les images prises dans la clinique font chaud au cœur et nous comblent de fierté parce que notre Roi est pétri d’une culture humaniste et hautement ancrée dans les vraies valeurs qui font l’histoire des marocains vrais. Ces valeurs sont dans nos villages, nos tribus, nos quartiers et même dans nos baraques. Ce sont des valeurs qui ne peuvent être importées d’orient ou d’occident et qui ne seraient jamais être admis pour un dédouanement dans le respect de la nomenclature des produits d’importation. Porter un baiser sur le front d’un homme d’État sur un lit d’hôpital et avec un naturel humain est une vraie leçon de modestie et de considération à l’égard de tout un peuple.

Merci Votre Majesté !

 
Article précédent

L'émir du Koweït dissout le Parlement

Article suivant

Un accord historique signé à Kigali