International

Moncef Slaoui : fier du succès du vaccin, l’ancien responsable scientifique de Warp Speed parle de politique, de présidents et de futures pandémies

Lorsque le président Joe Biden est entré en fonction la semaine dernière, son administration a rapidement annoncé qu’elle allait rebaptiser l’opération Warp Speed, programme présidé par Moncef Slaoui sous l’administration Trump pour développer les vaccins Covid-19. Cette décision a laissé perplexe Moncef Slaoui. Il décrit cette situation en utilisant le mot suivant : politique.


Slaoui a récemment démissionné de son poste, mais a accepté d’aider l’équipe de transition de Biden jusqu’en février. Lors d’une longue conversation avec « Science » depuis son domicile en Pennsylvanie la semaine dernière, il a évoqué son expérience dans l’opération Warp Speed, discutant des interactions difficiles avec l’ancien président Donald Trump et de la façon de mieux se préparer à une future pandémie. Moncef Slaoui n’a jamais été un partisan de Trump. C’est un démocrate. Il annonce avoir accepté à contrecœur le poste de Warp Speed car, en tant qu’ancien responsable des vaccins chez GlaxoSmithKline (GSK), il pensait pouvoir contribuer à résoudre l’un des problèmes les plus urgents du monde.

Lire aussi | Coronavirus : au moins 16% des entreprises en arrêt définitif ou temporaire au terme du 2nd semestre 2020

Profondément fier de ce que lui et l’équipe Warp Speed ont accompli, Moncef Slaoui se dit chagriné que Joe Biden ait qualifié le déploiement du vaccin de « lamentable échec ». Néanmoins, il partage le désarroi que l’administration des doses de vaccin que Warp Speed a envoyées aux États ait posé des problèmes importants. Moncef Slaoui a également précisé que la plupart des problèmes provenaient des systèmes de santé publique locaux débordés, des questions qui ne sont pas du ressort de Warp Speed.

Lire aussi | Transformation digitale : le Maroc et le Luxembourg signent un accord de collaboration

A propos de Donald Trump, Moncef Slaoui a déclaré être en total désaccord avec les valeurs qu’il projette, en tant que personne, en termes de respect, de capacité d’écoute et d’acceptation de la diversité. Il juge qu’un bon nombre de décisions politiques qui ont fini par politiser cette pandémie étaient mauvaises, en particulier en ce qui concerne le port du masque. Mais en même temps, il pense que Warp Speed a été absolument visionnaire pour rassembler la science, le gouvernement, l’armée et le secteur privé. Avec du recul, il préfère ne pas politiser cette affaire. Moncef Slaoui a souligné l’importance et les efforts déployés afin de rester en dehors de toute politique, parce qu’il était convaincu que cela ferait dérailler l’opération.

 
Article précédent

Décarbonation des TPME industrielles : le programme « Tatwir croissance verte » lancé

Article suivant

Notre diversité culturelle est une source inépuisable d’enrichissement