Flash-ecoSport

Mondial 2018 : la France première qualifiée aux demies

La France s’est qualifiée pour les demi-finales du Mondial 2018, son objectif initial, en battant vendredi l’Uruguay (2-0) avec une maîtrise qui lui ouvre l’appétit.


Raphaël Varane (40ème) et Antoine Griezmann, sur une énorme faute de main du gardien uruguayen Muslera(61ème), ont explosé le verrou de la Celeste pour propulser la France dans le dernier carré d’une Coupe du monde pour la première fois depuis 2006. Pour une troisième finale, après 1998 (titre) et 2006 (vice-champion), il faudra battre mardi à Saint-Pétersbourg, le Brésil ou la Belgique, qui s’affrontent dans la soirée.

Les hommes de Didier Deschamps ont retenu la leçon du Maracana, où l’Allemagne future championne lui avait barré la route en quarts en 2014 (1-0). Ses cadres les plus expérimentés ont en effet été les plus efficaces. Fautif sur l’action du but de Mats Hummels quatre ans plus tôt, Raphaël Varane, en ouvrant le score à Nijni Novgorod, a montré la voie, que le gardien Hugo Lloris, un autre des rares rescapés de Rio dans le jeune groupe français, a aussi déblayée de plusieurs arrêts décisifs. Et Griezmann? Le joueur de l’Atlético de Madrid, très attendu après avoir clamé son amour pour la culture uruguayenne, a aussi marqué, d’une frappe de 30 mètres que Fernando Muslera, pas inspiré, lâchait dans ses propres filets.

Globalement, les stars uruguayennes ont été décevantes. Luis Suarez, orphelin de son compère d’attaque Cavani, blessé, s’est montré nerveux plus que dangereux, tout comme Diego Godin. L’Uruguay, après une phase de poules brillante et avoir éliminé le Portugal de Cristiano Ronaldo en 8èmes, quitte la Russie la tête basse, et en larmes à l’image de José María Giménez, déjà inconsolable à dix minutes de la fin.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Wafacash lance son compte de paiement mobile

Article suivant

Oman Air inaugure la ligne Mascate-Casablanca