Non classé

Mondial 2018 : l’Angleterre rejoint à son tour les quarts

Ça faisait 12 ans qu’elle attendait ça : l’Angleterre, au bout d’une séance de tirs au but éprouvante, s’est qualifiée pour les quarts de finale du Mondial 2018, où l’attend la Suède revenue au haut niveau sans Zlatan Ibrahimovic.


Les 8ème de finale sont désormais bouclés, le programme pour les quarts s’annonce passionnant : vendredi Uruguay-France à Nijni Novgorod (14h00 GMT) et Brésil-Belgique à Kazan (18h00 GMT ) ; puis samedi, ce sera Suède-Angleterre à Samara (14h00 GMT) et Russie-Croatie (18h00 GMT) à Sotchi. Qui sera en finale le 15 juillet à Moscou ?

C’est la première fois dans l’histoire que l’Angleterre réussit sa séance de tirs au but (4 t.a.b à 3; 1-1 a.p) en Coupe du monde après trois échecs (1990, 1998 et 2006). « Il s’agissait d’être là, de faire l’arrêt et j’y étais. Je savais que si nous allions aux tirs au but nous serions capables de gagner », a commenté le gardien anglais Jordan Pickford, auteur d’une parade lors des tirs au but après avoir été sauvé par sa transversale. Eric Dier a lui inscrit le tir au but victorieux au terme d’un match étouffant, où les Colombiens, privés de James Rodriguez, pas remis de sa blessure, ont d’abord refusé de jouer pour faire pleuvoir les coups (6 cartons jaunes pour les Cafeteros !). Symbole de ces Colombiens au jeu rugueux, Carlos Sanchez a commis une faute grossière sur Harry Kane. Le capitaine des « Trois Lions » ne s’est pas fait prier pour convertir le penalty et conforter sa place de meilleur buteur du tournoi russe (6 réalisations). Ce Mondial-2018 est à oublier pour Carlos Sanchez, qui fut le premier joueur à écoper d’un carton rouge face au Japon le 19 juin pour une main. À ce moment-là, juste avant l’heure de jeu, l’équipe de Gareth Southgate croyait avoir fait le plus dur. Mais Yerry Mina, du haut de son 1,94 m a égalisé de la tête à la 90ème+3. Mais les hommes de « Captain » Kane ont alors fait preuve de cran.

Place à la Suède. Vladimir Petkovic, coach de la Suisse éliminée par les Scandinaves (1-0), a prévenu : « Les Suédois trouvent des moyens de gagner. Tout le monde doute d’eux, pense qu’ils sont médiocres. Ils sont puissants, homogènes ».

 
Article précédent

La CGEM commémore son 70ème anniversaire

Article suivant

L’ASMEX met le cap sur la Belgique